SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 20 September 2021, Monday |

Blinken : Biden n’avait pas d’autre choix que de mettre fin à la guerre ou de procéder à une escalade en Afghanistan

Lundi, le secrétaire d’État américain Antony Blinken a confirmé que Washington avait atteint ses objectifs en Afghanistan avec l’assassinat de Ben Laden et la détérioration des capacités d’Al-Qaïda, notant que le président Joe Biden n’avait pas d’autre choix que de mettre fin à la guerre ou de procéder à une escalade.

« Nous sommes allés en Afghanistan pour demander des comptes aux responsables des attentats du 11 septembre, et rien ne prouvait que notre séjour dans le pays aiderait les forces gouvernementales », a-t-il déclaré lors d’une audition devant le Congrès sur le retrait d’Afghanistan.

Il a également ajouté que « les adversaires de l’Amérique voulaient qu’elle faiblisse pendant une décennie supplémentaire en Afghanistan », notant que l’administration actuelle a hérité d’un accord conclu par l’administration Trump avec les talibans, qui s’engageait à empêcher que l’Afghanistan ne soit utilisé comme base pour des opérations terroristes.

Il a expliqué que son pays est en contact direct avec les Américains en Afghanistan, et a déclaré : « La majorité des Américains ont quitté l’Afghanistan le 31 août de l’année dernière. »

Il a également souligné que Washington ne comptera pas sur les promesses des talibans et maintiendra ses capacités dans la lutte contre le terrorisme, soulignant que les États-Unis ont fourni au peuple afghan 330 millions de dollars cette année.

« L’aide à l’Afghanistan ne passera pas par le gouvernement, mais par des organisations indépendantes et des agences des Nations unies », a-t-il précisé.