SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 8 December 2021, Wednesday |

Blinken et le secrétaire général de l’OTAN discutent de l’ « activité militaire » de la Russie près de l’Ukraine

Mercredi, le secrétaire d’État américain Antony Blinken et le secrétaire général de l’OTAN Jens Stoltenberg ont discuté de la prétendue « activité militaire inhabituelle » de la Russie près de la frontière ukrainienne.

Un communiqué publié par le chef du service de presse du département d’État américain, Ned Price, indique que Blinken et Stoltenberg « ont discuté du programme de la réunion des ministres des Affaires étrangères des États membres de l’OTAN, qui aura lieu les 30 novembre et 1er décembre, ainsi que d’informations sur l’activité militaire inhabituelle de la Russie » près des frontières de l’Ukraine. »

Aussi, le communiqué a ajouté: « Le ministre des Affaires étrangères Blinken a indiqué qu’il attendait avec impatience la réunion des ministres des Affaires étrangères dans la capitale lettone, Riga, et le dialogue sur toutes les questions auxquelles l’OTAN est confrontée ».

Et le porte-parole de la présidence russe, Dmitri Peskov, a précédemment déclaré aux journalistes que Moscou surveillait une campagne médiatique lancée par les pays occidentaux visant à présenter la Russie comme une menace pour le règlement en Ukraine. M. Peskov n’a pas exclu que cette activité occidentale serve de couverture aux « idées agressives qui peuvent exister à Kiev ».

En outre, des responsables du renseignement à Washington ont averti leurs alliés européens d’une possible incursion militaire russe en Ukraine, alors que le secrétaire d’État américain Antony Blinken a renouvelé l’expression de la « réelle » préoccupation des États-Unis face aux actions et aux déclarations de Moscou sur Kiev.

Blinken a déclaré aux journalistes lors d’une visite au Sénégal: « Nous sommes réellement préoccupés par l’action militaire inhabituelle de la Russie à la frontière avec l’Ukraine. Nous sommes réellement préoccupés par certaines déclarations et actions que nous avons vues et entendues de la Russie sur les médias sociaux. »

Le secrétaire américain a déclaré que les alliés de Washington partagent largement ses préoccupations à cet égard, mais il a refusé de préciser si les services de renseignement américains pensent que le président russe Vladimir Poutine a pour objectif de faire arracher des territoires à l’Ukraine.