SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 8 December 2022, Thursday |

Blinken : Il y a une différence entre ce que la Russie dit et ce qu’elle fait en Ukrain

Le secrétaire d’État américain Antony Blinken a déclaré mardi qu’il y a une différence entre ce que la Russie dit et ce qu’elle fait en Ukraine, soulignant qu’il ne voit pas d’indications « réelles » du caractère sérieux de la Russie dans les négociations avec l’Ukraine.

Les commentaires de Blinken sont intervenus après des rapports faisant état de « progrès » dans les négociations organisées par la Turquie.

Et le secrétaire d’État américain a estimé qu' »il y a une différence entre ce que la Russie dit et ce qu’elle fait en Ukraine », soulignant que Moscou doit « arrêter les bombardements et retirer ses forces. »

D’autre part, le porte-parole du département d’État américain a déclaré à Al-Hurra : « Nous apprécions les efforts de nos partenaires et alliés, notamment la France, l’Allemagne, Israël, la Turquie et d’autres, qui cherchent à faciliter une solution diplomatique. »

Un responsable américain qui a parlé à Al-Hurra a appelé à « ne pas être trop optimiste » au sujet des négociations, affirmant que « l’agression de la Russie nous appelle à la prudence… Nous ne pouvons pas faire confiance aux intentions de la Russie et attendre de voir ses actions. »

« Les bombardements de la capitale ukrainienne Kiev ont diminué au cours des dernières heures », a-t-il ajouté.

L’armée ukrainienne avait annoncé que les forces russes retiraient leurs forces des régions de Kiev et de Tchernihiv en raison de leur incapacité à atteindre leurs objectifs, tandis que Moscou a estimé que « la réduction des hostilités en Ukraine vise à créer une atmosphère propice aux négociations. »

Les délégations russe et ukrainienne ainsi que le parrain turc ont estimé que les pourparlers de paix qui se sont déroulés mardi à Istanbul ont permis de faire des progrès pour résoudre le conflit et mettre fin à la guerre qui dure depuis plus d’un mois.

Après la fin des pourparlers de trois jours, la délégation ukrainienne a déclaré : « Nous accepterons le statut de neutralité, à condition qu’il y ait des garanties de sécurité ».

Il a souligné que les résultats des pourparlers d’Istanbul permettent une rencontre entre les présidents russes Vladimir Poutine et Volodymyr Zelensky.