SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 28 January 2023, Saturday |

Blinken : Nous soutenons une Libye souveraine, unie et libre de toute ingérence étrangère

Mercredi, le secrétaire d’État américain Antony Blinken a affirmé le soutien des États-Unis à une Libye souveraine, stable, unie, sûre et libre de toute ingérence étrangère.

M. Blinken a participé à une réunion ministérielle sur la Libye en marge de l’Assemblée générale des Nations unies, organisée par la France, l’Allemagne et l’Italie.

La réunion a rassemblé les ministres des affaires étrangères des pays participant au processus de Berlin, ainsi que les voisins régionaux de la Libye et des représentants des Nations unies.

Dans une déclaration publiée par le département d’État américain, M. Blinken a affirmé « le soutien des États-Unis aux élections présidentielles et parlementaires du 24 décembre en Libye ».

Il a exhorté les dirigeants libyens « à prendre les mesures nécessaires pour assurer des élections libres et équitables telles que définies par la feuille de route du Forum de dialogue politique libyen, y compris la nécessité d’un accord sur un cadre constitutionnel et juridique. »

Le secrétaire d’État a également exprimé « le soutien des États-Unis à la mise en œuvre complète du cessez-le-feu libyen en octobre 2020, y compris le retrait de toutes les forces étrangères et des mercenaires, comme l’exige la résolution 2570 du Conseil de sécurité. »

Blinken a également souligné le soutien des États-Unis au « renouvellement de la mission d’enquête indépendante du Conseil des droits de l’homme des Nations unies sur la Libye pour documenter les violations des droits de l’homme et les violations du droit humanitaire international, ainsi que la nécessité d’un accès sans entrave pour la mission. »

La Libye peine à surmonter une décennie de violences sanglantes depuis la chute du régime de Qadhafi en 2011, ainsi que le chaos et les luttes de pouvoir qui en ont résulté, notamment entre deux autorités concurrentes à l’ouest et à l’est.

Après avoir conclu un accord de cessez-le-feu, en octobre 2020, le Comité de dialogue national libyen, composé de 75 personnes, sous les auspices des Nations unies, a élu le 5 février un nouveau conseil principal dirigé par Muhammad al-Manfi et Abdel Hamid Dabaiba, en tant que chef du gouvernement, leur principal objectif est de préparer le pays à la tenue d’élections le 24 décembre.