SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 26 October 2021, Tuesday |

Bombardement de missiles des forces du régime sur Idlib

Des secouristes et un observateur des droits humains ont déclaré qu’au moins neuf civils, dont trois enfants, ont été tués lorsque des missiles du régime syrien ont touché deux villages du dernier bastion de l’opposition dans le nord-ouest de la Syrie.

L’UNICEF a confirmé le meurtre de trois enfants, le décrivant comme une « indication terrifiante » du retour de la violence dans la région, qui était soumise à un cessez-le-feu pendant plus d’un an.

L’équipe de défense civile syrienne, qui opère dans des zones d’opposition, connues sous le nom de Casques blancs, a déclaré que des missiles guidés ont touché le village d’Iblin, au sud d’Idlib, tuant une femme, sa fille et un enfant, et en blessant quatre autres. Les Casques blancs ont déclaré que toutes les victimes appartenaient à la même famille.

Dans l’est d’Idlib, au moins six personnes, dont un enfant, ont été tuées lorsque des missiles ont touché une zone près d’al-Foua, selon l’Observatoire syrien des droits de l’homme basé au Royaume-Uni. L’observatoire a déclaré que les morts étaient des ouvriers concasseurs de pierres. Les Casques blancs ont estimé que deux enfants parmi les morts.

Il n’a pas été immédiatement possible de clarifier l’écart dans le nombre de victimes dans la zone de cessez-le-feu.