SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 4 October 2022, Tuesday |

Calme prudent à Tripoli

Après des heures épuisantes d’affrontements armés, un calme prudent est revenu dans la capitale libyenne, qui vivait dans une situation tendue depuis plusieurs semaines.

Aujourd’hui, 3 septembre 2022, les affrontements dans la zone de Warshafana, adjacente à Tripoli, ont cessé entre les groupes armés soutenant le Premier ministre du gouvernement d’union nationale, Abdel Hamid Dbeibah, et d’autres soutenant le gouvernement nommé par le Parlement dirigé par Fathi Bashagha.

Cependant, des sources informées ont confirmé que les deux parties poursuivent leur renforcement militaire.

Elles ont également précisé que les forces dirigées par Abd al-Salam al-Zobi al-Misrati, qui sont alliées à Dbeibah, sont arrivées pour soutenir les forces de Ramzi al-Lafa’.

D’autre part, des groupes de forces de soutien et de stabilité sont arrivés à Zawiya pour soutenir les forces d’Al-dawi loyales à Bashagha.

Et des sources médicales ont rapporté hier soir que les affrontements ont fait un mort et 3 blessés, et ont endommagé plusieurs maisons et fermes dans la région.

Il convient de noter que Tripoli a été le théâtre, la semaine dernière, de batailles et d’affrontements féroces entre les milices, faisant 32 morts et des dizaines de blessés, dans les pires combats que la capitale ait connus depuis deux ans.

La confrontation politique a lieu depuis des mois, entre le gouvernement d’unité, basé à Tripoli, et le gouvernement de Bashagha, soutenu par le parlement, basé dans l’est du pays, afin de prendre le pouvoir, tandis que des milices soutiennent chaque parti, ce qui aggrave la situation.