SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 18 September 2021, Saturday |

Comment Paris s’est-il prononcé sur la question de la reconnaissance du pouvoir des Talibans en Afghanistan ?

Le gouvernement français a annoncé qu’il n’est pas possible actuellement de reconnaître le pouvoir des Talibans en Afghanistan.

Les déclarations françaises ont été faites par le ministre des Affaires étrangères Jean-Yves Le Drian aujourd’hui, lundi, qui a estimé que « celui qui prend le pouvoir par la force n’est pas légitime. Nous connaissons très bien l’histoire des Talibans, leurs actions passées et les violences récentes commises par certains d’entre eux. »

Le Drian poursuit, dans des déclarations à BFMTV aujourd’hui, lundi : « Ils ont fait de gros efforts pour obtenir une reconnaissance internationale, mais les déclarations ne suffisent pas. Il faut aussi des actes.

Le ministre français des Affaires étrangères a précisé qu’il voulait dire par actions le fait de permettre à tous les Afghans de quitter le pays, d’empêcher le terrorisme de faire de l’Afghanistan son refuge, d’accepter que l’aide humanitaire parvienne à la population afghane, de respecter les droits des femmes et de former un gouvernement de transition.

Le Drian a souligné que toutes ces mesures n’ont pas été prises par les « Talibans » jusqu’à présent, ajoutant : « Nous avons appris à être très vigilants quant aux engagements des talibans ».

Il a souligné que la paix devait être établie en Afghanistan le plus rapidement possible, mais a indiqué qu’il était impossible d’atteindre cet objectif avant que les « Talibans » ne prennent les mesures mentionnées précédemment, sinon le mouvement resterait « isolé de la communauté internationale. »