SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 30 January 2023, Monday |

Condamnation arabe de la prise d’assaut de la mosquée Al-Aqsa

Plusieurs pays arabes ont condamné, mardi, l’assaut de la mosquée bénie Al-Aqsa par le ministre israélien de la Sécurité nationale, Itamar Ben Gvir.

Jordanie:

Le ministère des Affaires étrangères et des Expatriés a condamné, dans les termes les plus forts, l’assaut de la mosquée Al-Aqsa / Al-Haram Al-Sharif par le ministre israélien de la Sécurité intérieure, mardi matin, sous la garde et la protection des forces d’occupation israéliennes.

Le porte-parole du ministère, l’ambassadeur Sinan al-Majali, a déclaré que la prise d’assaut de la mosquée bénie Al-Aqsa par l’un des ministres du gouvernement israélien et la violation de son caractère sacré est une mesure provocatrice et condamnable, et représente une violation flagrante et inacceptable du droit international et du statu quo historique et juridique à Jérusalem et dans ses lieux saints.

Il a souligné que les violations et les attaques continues contre les lieux saints, conjuguées aux incursions israéliennes continues dans les territoires palestiniens occupés, laissaient présager une nouvelle escalade et représentaient une tendance dangereuse que la communauté internationale devait s’efforcer d’arrêter immédiatement.

Il a souligné que la mosquée bénie Al-Aqsa / Al-Haram Al-Sharif, avec sa superficie totale de 144 dunums, est un lieu de culte pur pour les musulmans, et que le Département jordanien des dotations de Jérusalem et des affaires de la mosquée Al-Aqsa est l’autorité légale ayant compétence exclusive pour gérer les affaires d’Al-Haram Al-Sharif et en réglementer l’accès.

Égypte:

La République arabe d’Egypte a exprimé dans un communiqué publié mardi par le ministère des Affaires étrangères son regret suite à l’assaut d’un responsable de la nouvelle mosquée Al-Aqsa du gouvernement israélien accompagné d’éléments extrémistes sous la protection des forces israéliennes, soulignant son rejet total de toute mesure unilatérale contraire au statu quo juridique et historique à Jérusalem.

L’Égypte a mis en garde contre les conséquences négatives de ces mesures sur la sécurité et la stabilité dans les territoires occupés et dans la région, ainsi que sur l’avenir du processus de paix, appelant toutes les parties à faire preuve de retenue, à assumer leurs responsabilités et à s’abstenir de toute mesure susceptible d’envenimer la situation.

Arabie Saoudite:

Le ministère saoudien des Affaires étrangères a exprimé « la condamnation par le Royaume des pratiques provocatrices menées par un responsable israélien pour prendre d’assaut les cours de la mosquée Al-Aqsa ».

Dans un communiqué publié par l’Agence de presse saoudienne (SPA), le ministère a exprimé « le regret du Royaume pour les pratiques des autorités d’occupation israéliennes qui sapent les efforts de paix internationaux et contredisent les principes et normes internationaux en matière de respect des valeurs sacrées religieuses ».

Le ministère des Affaires étrangères a réitéré « la position ferme du Royaume de se tenir aux côtés du peuple palestinien frère et de soutenir tous les efforts visant à mettre fin à l’occupation et à parvenir à une solution juste et globale à la question palestinienne d’une manière qui permette au peuple palestinien d’établir son État palestinien indépendant sur les frontières de 1967, avec Jérusalem-Est comme capitale ».