SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 10 August 2022, Wednesday |

Condamnation internationale massive après l’assassinat de Shinzo Abe

Lors d’un discours électoral dans la ville de Nara vendredi, un homme armé a tiré sur l’ancien Premier ministre japonais Shinzo Abe, qui a été immédiatement transporté à l’hôpital, inconscient et dans un état critique.

La nouvelle a suscité une condamnation internationale de l’incident. Le président des Émirats arabes unis, le cheikh Mohammed bin Zayed Al Nahyan, a déclaré : « Nous avons reçu avec une grande tristesse la nouvelle du décès de notre cher ami Shinzo Abe, qui était connu pour sa sincérité et son dévouement au service de sa patrie, le Japon. Il a contribué à renforcer les relations historiques qui unissent les EAU et le Japon. Sincèrement. Mes condoléances à sa gentille famille et au peuple japonais ami ».

Pour sa part, le président égyptien Abdel Fattah Al-Sisi a déclaré : « C’est avec beaucoup de tristesse et de chagrin que j’ai reçu la nouvelle de la mort de l’ancien Premier ministre japonais Shinzo Abe, suite à un assassinat perfide. »

Il a ajouté : « Shinzo Abe était un ami loyal de l’Égypte, l’aimant et la soutenant en tout temps et en toutes circonstances, et durant son règne, nos relations bilatérales ont connu un développement sans précédent à tous les niveaux. »

Il a poursuivi : « Je présente mes condoléances au peuple japonais ami pour la perte d’un dirigeant si important, et j’assure que l’Égypte n’oubliera pas les efforts sincères déployés par Shinzo Abe pour renforcer notre coopération, et s’efforcera de rendre son nom immortel comme il se doit. »

Le Premier ministre japonais Fumio Kishida a affirmé être « profondément déçu par la nouvelle du décès d’Abe. »

Quant au Premier ministre britannique Boris Johnson, il a déclaré qu’il était horrifié et attristé d’apprendre la nouvelle de l’ « attaque ignoble » contre l’ancien Premier ministre japonais.

Le Premier ministre indien Narendra Modi a exprimé sa « grande tristesse » suite à la fusillade de Shinzo Abe, décrivant l’ancien Premier ministre japonais comme un « ami cher ».

Il a souligné qu’ « Abe était un leader qui a dirigé ce pays avec un merveilleux style de leadership ».

Le chancelier allemand Olaf Scholz a exprimé sa « profonde tristesse et sa stupéfaction », tandis que le président sud-coréen Yoon Suk-yul a souligné que le meurtre d’Abe était un « crime inacceptable ».

Le secrétaire d’État américain Anthony Blinken a décrit l’ancien Premier ministre japonais comme « un leader doté d’une grande vision », notant que « son assassinat est un événement choquant et horrible. »

Le Premier ministre polonais Mateusz Morawiecki a aussi exprimé son « grand choc » après la mort d’Abe, ajoutant : « Notre ami japonais a toujours été très gentil avec la Pologne. Qu’il repose en paix ».