SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 19 September 2021, Sunday |

Consultation égypto-jordanienne-palestinienne.Un accord pour raviver la paix et trouver une solution aux deux États.

Les ministres des Affaires étrangères de l’Égypte, de la Jordanie et de la Palestine sont convenus de la nécessité de se réengager sur la voie de la paix et de lancer un processus de négociation sérieux et constructif visant à parvenir à un règlement global et juste sur la base d’une solution à deux États.

Lors d’une réunion consultative jeudi au Caire à laquelle ont participé le ministre égyptien des Affaires étrangères Sameh Shukri et ses homologues jordaniens Ayman al-Safadi et riad al-Maliki palestiniens, les derniers développements et efforts palestiniens ont été discutés au cours de la période écoulée.

Avant le début de la 156e session ordinaire du Conseil de la Ligue arabe au niveau ministériel, les participants ont souligné le réengagement du processus de paix et le lancement d’un processus de négociation sérieux et constructif visant à parvenir à un règlement global et juste sur la base d’une solution à deux États qui garantirait l’établissement d’un État palestinien indépendant aux frontières du 4 juin 1967 avec Jérusalem-Est comme capitale.

Soutenir la cause palestinienne

Le ministre des Affaires étrangères Sameh Shoukry a réitéré la position ferme de l’Égypte sur le soutien à la cause palestinienne et aux droits légitimes du peuple palestinien, et a souligné l’importance pour les parties régionales et internationales concernées de jouer leur rôle afin de fournir les conditions propices à l’avancement du processus de paix dans la période à venir et de parvenir à la paix et à la stabilité souhaitées dans la région, a déclaré le porte-parole du ministère des Affaires étrangères.

Il a expliqué que les parties jordanienne et palestinienne ont exprimé leur appréciation pour l’initiative de l’Égypte de reconstruire Gaza et de fournir un appui au développement aux territoires palestiniens, ainsi que pour ses efforts continus pour parvenir à la réconciliation palestinienne souhaitée.

La réunion a également discuté de l’échange de vues sur les développements régionaux et internationaux les plus importants, et a discuté des positions sur un certain nombre de questions arabes et des moyens de renforcer les cadres de la coopération arabe conjointe, où les ministres sont convenus de continuer à se consulter de manière tripartite dans l’intérêt des trois pays et de leurs peuples.

    la source :
  • alarabiya