SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 6 July 2022, Wednesday |

Corona et la Chine à nouveau…un avertissement d’une épidémie massive liée à un bar !

Un porte-parole du gouvernement a averti samedi que la capitale chinoise, Pékin, faisait face à une épidémie « massive » de la maladie Covid-19 liée à un bar, alors que le centre commercial du pays, Shanghai, a commencé des dépistages de masse pour contenir une augmentation des cas liés à un salon de beauté.

L’avertissement fait suite à un nouveau durcissement des restrictions anti-Covid à Pékin depuis jeudi, avec au moins deux districts, dont le district le plus peuplé de Chaoyang, fermant certains lieux de divertissement après la propagation de la maladie dans un quartier surpeuplé connu pour sa vie nocturne, rues commerçantes et des ambassades.

Alors que le taux d’infection de la Chine est faible par rapport aux normes mondiales, le président Xi Jinping a intensifié les mesures visant à éradiquer complètement le virus, qui, selon les autorités, sont nécessaires pour protéger les personnes âgées et le système de santé, alors même que d’autres pays tentent de vivre avec le virus.

La Chine, avec une population de 1,4 milliard d’habitants, n’a enregistré que 5 226 décès.

Les derniers cas à Pékin ont été liés à un grand bar connu sous le nom de Heaven Supermarket Bar. Les infections ont depuis augmenté, Pékin déclarant samedi que les 61 nouvelles infections détectées dans la ville vendredi avaient visité ou avaient des liens avec le bar.

Un responsable de la santé a déclaré samedi que la capitale, Pékin, avait enregistré 46 nouvelles infections par le virus Corona à 15 heures, heure locale (07h00 GMT). Le responsable, Liu Xiaofeng, a ajouté que tous les cas ont été découverts parmi des individus qui étaient déjà en isolement ou en observation. La ville n’a pas annoncé de nouvelles restrictions.

Jusqu’à présent, un total de 115 cas et 6 158 contacts étroits liés au pub ont été signalés, renvoyant la ville de 22 millions d’habitants dans un état d’inquiétude.

Il y a moins de deux semaines, la capitale a assoupli les restrictions imposées pour lutter contre une épidémie majeure qui a commencé en avril.

À Shanghai, les responsables de la ville ont annoncé samedi trois nouveaux cas asymptomatiques confirmés et un cas asymptomatique en dehors des zones de quarantaine, alors que les 25 millions d’habitants de la ville ont commencé une nouvelle série de tests COVID-19.

Les autorités ont ordonné un test PCR pour tous les résidents de 15 des 16 districts de Shanghai au cours du week-end. Cinq districts empêchent les résidents de quitter leur domicile pendant la période de test. Un responsable de la ville a déclaré lors d’une conférence de presse aujourd’hui que les habitants de Shanghai devraient passer au moins un test par semaine jusqu’au 31 juillet.

Les nouveaux tests interviennent à peine 10 jours après que la ville a levé un verrouillage de deux mois visant à endiguer la propagation du COVID-19, suscitant des craintes chez de nombreux résidents qui ont subi une perte de revenus, une liberté restreinte, la mort d’amis et de parents, et même la famine pendant ce temps.

Shanghai a également enregistré neuf nouveaux cas locaux asymptomatiques, contre six la veille.

La Commission nationale de la santé a déclaré samedi que la Chine continentale avait enregistré 210 cas de coronavirus le 10 juin, dont 79 étaient asymptomatiques et 131 étaient asymptomatiques.

 

    la source :
  • Reuters