SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 24 October 2021, Sunday |

Corona tue 50 médecins en Algérie en un mois

Le Syndicat des médecins d’Algérie a annoncé le décès de 50 médecins atteints du virus « Corona » au cours du mois de juillet, dont 7 femmes, tandis que des sources médicales confirment que le secteur de la santé connaît sa pire période depuis l’indépendance, à cause de l’épuisement des stocks d’oxygène dans la plupart des hôpitaux.

Et selon les médias locaux, 50 médecins appartenant au gouvernement et au secteur privé, et qui pratiquaient diverses spécialités, dont des professeurs connus pour leurs capacités et leurs compétences, sont décédés au cours du mois dernier des suites d’une infection par le virus Corona.

Le Syndicat des médecins spécialisés en santé publique a déclaré que les 50 médecins étaient décédés des suites d’une infection qui leur avait été transmise par les patients qu’ils traitaient.

De son côté, le chef du syndicat, « Mohamed Yousfi », a déclaré dans des communiqués de presse que le personnel médical « est au bord de l’effondrement à cause des pressions et de la peur de la mort », notant que « le manque d’outils de prévention et de fournitures était la raison du mort de la plupart des défunts. »

Il a également confirmé que l’hôpital Boufarik, au sud de la capitale, où il dirige le service de contrôle des virus, a perdu plusieurs médecins il y a un an et demi à cause du virus, notant que l’épuisement des stocks d’oxygène depuis vendredi dernier « prive les médecins d’aider les blessés touchés par les complications du virus. »

Dans ce contexte, Yousfi a appelé les autorités à assumer leur responsabilité face à cette catastrophe en offrant des conditions de prévention dans les dispensaires, et en accélérant le rythme des vaccinations.

Dans ce contexte, un membre du comité scientifique de suivi de l’évolution de l’épidémie, « Abdul Karim Sukhal », a déclaré qu’environ 1700 médecins, infirmières et travailleurs ont affecté par le virus au cours des dernières semaines.