SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 3 December 2022, Saturday |

Craintes d’une hausse des prix du pétrole à 100 dollars le baril

Selon l’agence « Bloomberg », les États-Unis, l’Inde, le Japon et d’autres pays ont intensifié leur pression sur les membres de l’OPEP (L’Organisation des pays exportateurs de pétrole) pour qu’ils augmentent leur production, dans la crainte d’une possible hausse des prix du pétrole à 100 dollars le baril.

Selon l’agence, « les responsables des États-Unis, du Japon et de l’Inde se sont entretenus séparément, et ont également communiqué avec les principaux consommateurs et pays exportateurs de pétrole. Les appels ont commencé il y a environ trois semaines, mais se sont intensifiés ces derniers jours après que le prix a atteint 85 dollars le baril. »

De plus, l’agence souligne que les États-Unis, l’Inde, le Japon et d’autres pays exercent « la plus forte pression diplomatique sur l’OPEP depuis de nombreuses années, que ce soit de manière ouverte ou fermée ».

Les observateurs écrivent également que le Japon a pris une mesure rare de sa part et s’est joint à ces appels. La Chine, tout en restant silencieuse, partage ce point de vue.

« L’administration américaine est de plus en plus préoccupée par la hausse des prix de l’essence, qui ont atteint leur plus haut niveau en sept ans », ajoute Bloomberg. Depuis plusieurs semaines, le groupe « OPEP + » appelle à produire davantage de pétrole.

Aussi, le président russe Vladimir Poutine avait déclaré à la mi-octobre, lors de la session plénière de la Semaine russe de l’énergie, qu’il pensait qu’il était « très possible » que le prix du baril de pétrole atteigne 100 dollars. Dans le même temps, il avait précisé que la Russie faisait « tout ce qui est en son pouvoir pour stabiliser totalement le marché pétrolier. »

Selon l’agence, au cours de l’année écoulée, l’inquiétude des pays consommateurs de pétrole a augmenté avec la hausse du prix du pétrole brut, d’abord à 50 dollars le baril, puis à 75 dollars, et maintenant à plus de 85 dollars. Ces pays craignent que le prix du baril de pétrole atteigne 100 dollars.