SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 28 October 2021, Thursday |

Cyberattaques contre des ministères et des entreprises arabes en provenance de Chine

Des chercheurs américains ont révélé que des ministères arabes des Affaires étrangères et des entreprises énergétiques européennes et asiatiques ont été attaqués par des pirates informatiques, apparemment de Chine, Bloomberg a rapporté.

La société américaine de cybersécurité Resecurity a examiné 5 GIGAOctets de données volées à six ministères des Affaires étrangères et à huit entreprises du secteur de l’énergie en piratant les serveurs de la plate-forme Microsoft Exchange pour enregistrer et partager des données.

Selon des chercheurs américains, des pirates informatiques ont volé des documents diplomatiques et de la correspondance des ministères des Affaires étrangères de Bahreïn, d’Irak, de Turquie, d’Oman, d’Égypte et de Jordanie.

Les attaques ont également visé des compagnies d’énergie au Moyen-Orient, en Asie du Sud et du Sud-Est et en Europe de l’Est, notamment Charlo de Sharjah, la Compagnie nationale d’électricité de Jordanie, la Compagnie pétrolière Petronas de Malaisie, Hindustan Petroleum en Inde et d’autres.

Les pirates ont pu voler des données administratives sensibles, la propriété intellectuelle et les données personnelles des utilisateurs.

La société américaine a noté que les piratages précédemment inopinés ont duré trois ans et demi de 2017 à 2020, et ont été menés de la même manière que la cyberattaque contre Microsoft de janvier à mars.

Microsoft a accusé le groupe de pirates informatiques Hafnium, soupçonné d’être soutenu par le gouvernement chinois, d’être derrière l’attaque, mais la Chine a nié toute implication dans toute attaque.