SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 29 September 2022, Thursday |

D’autres victimes des opérations russes ont été découvertes à Kiev

Les autorités ukrainiennes à Kiev ont révélé le nombre de victimes civiles dont les corps ont été retrouvés, depuis le début de l’invasion russe de l’Ukraine jusqu’à aujourd’hui.

Selon l’agence ukrainienne Interfax, 1202 corps de civils ont été retrouvés dans la région de Kiev, dont une partie a été occupée par les forces russes pendant plusieurs semaines.

« Jusqu’à présent, nous avons trouvé et documenté 1 202 corps », a déclaré Maxim Ocheritiani, chef adjoint de la direction principale de la police nationale dans la région de Kiev, lors d’un point de presse. Ce sont des civils qui ont été tués par les forces russes.

Ce nombre est en augmentation par rapport aux « 1020 corps de civils dans les morgues de la région de Kiev », annoncés par les autorités ukrainiennes jusqu’au 21 avril.

Ocheritiani a révélé que ces corps ont été retrouvés dans 8 endroits où des résidents locaux ont été enterrés, principalement dans la région de Bucha, au nord-ouest de Kiev.

Selon le sous-préfet de police de la région, des corps de civils portant des traces de torture ont été retrouvés dans le dernier cimetière découvert par les forces de l’ordre. Il a ajouté : « Non seulement ils avaient les mains liées et les yeux bandés, mais ils ont également reçu une balle dans les jambes. Ensuite, ils ont reçu une balle dans la tête.

Ocheritiani a indiqué que les forces de l’ordre sont sur le point de terminer les opérations pour retrouver les corps, dans les territoires occupés par les forces russes, mais que les investigations se poursuivront.

Le 10 avril, la procureure générale ukrainienne Irina Venediktova a annoncé l’ouverture de 5600 enquêtes sur d’éventuels crimes de guerre, depuis le début de l’invasion russe le 24 février.

Depuis le retrait des forces russes des environs de Kiev fin mars, des centaines de corps de civils ont été retrouvés.Les autorités ukrainiennes et les pays occidentaux accusent la Russie d’avoir commis des « crimes de guerre » à leur encontre, accusations rejetées par Moscou, et Kiev est accusée de « fabriquer » des faits.