SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 24 September 2022, Saturday |

De nouvelles sanctions attendues sur le pétrole russe

L’Union européenne devrait annoncer des sanctions contre la Russie visant le pétrole, tandis que les forces russes ont bombardé des cibles dans l’est de l’Ukraine et tiré des missiles sur une usine sidérurgique, le dernier bastion de la résistance ukrainienne dans la ville côtière de Marioupol.

Des dizaines de personnes ont réussi à quitter la ville sous la supervision du Comité international de la Croix-Rouge (CICR) et des Nations Unies, et sont arrivées mardi dans une zone relativement sûre de Zaporizhzhia contrôlée par l’Ukraine après s’être retranchées pendant des semaines dans des casernes sous le complexe sidérurgique d’Azovstal.

La Russie cible Marioupol alors qu’elle cherche à isoler l’Ukraine de la mer Noire et à relier les zones contrôlées par Moscou au sud et à l’est. Certaines parties des régions de Donetsk et de Lougansk, dans l’est de l’Ukraine, étaient sous le contrôle de séparatistes soutenus par la Russie avant le début de l’invasion russe de l’Ukraine le 24 février.

La Russie, qui a été frappée par les sanctions occidentales, fait maintenant face à de nouvelles mesures de l’Union européenne ciblant ses banques et le secteur pétrolier dans une étape majeure de la part des pays européens qui dépendent fortement des importations d’énergie russes.

La présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, devrait annoncer mercredi les nouvelles sanctions proposées. Ils comprennent une interdiction des importations de pétrole russe d’ici la fin de l’année.

Moscou n’a montré aucun signe de recul près de 10 semaines après le début de ce qu’elle décrit comme une « opération militaire spéciale » qui a coûté la vie à des milliers de personnes, détruit des villes et forcé cinq millions d’Ukrainiens à fuir le pays. L’économie russe se dirige vers la plus forte contraction depuis les années qui ont suivi l’effondrement de l’Union soviétique en 1991.

Les forces russes ont concentré les bombardements les plus lourds sur l’est et le sud de l’Ukraine après avoir échoué à prendre le contrôle de la capitale Kiev dans les premières semaines de la guerre. De nouvelles grèves ont été menées dans l’Ouest mardi. Le maire de Lviv a déclaré que les frappes de missiles russes avaient détruit les réseaux d’électricité et d’eau dans la ville près de la frontière avec la Pologne.

Le président de la compagnie ferroviaire ukrainienne, a également déclaré que les forces russes avaient bombardé six gares ferroviaires dans le centre et l’ouest du pays. Il a ajouté sur Twitter qu’il n’y avait pas eu de victimes civiles.

Dans l’est, le gouverneur régional Pavlo Kirilenko a déclaré que les bombardements russes de Donetsk avaient tué 21 civils et en avaient blessé 27. Il s’agit du nombre de morts quotidien le plus élevé dans la région depuis le mois dernier.

La Russie a déclaré avoir bombardé un aéroport militaire près du port d’Odessa sur la mer Noire avec des missiles et détruit des drones, des armes et des munitions en provenance de l’Ouest. L’Ukraine a déclaré que trois missiles avaient visé la région d’Odessa et que tous avaient été interceptés.

Le président ukrainien Volodymyr Zelensky accuse la Russie de violer les accords de cessation des hostilités afin de permettre aux civils de fuir.

    la source :
  • Reuters