SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 30 September 2022, Friday |

De nouvelles sanctions britanniques affectent la plus grande banque de crédit de Russie

Dans le cadre d’une série de sanctions annoncées contre la Russie sur fond d’invasion de l’Ukraine, le Trésor britannique a annoncé, mardi, imposer des sanctions à la Sberbank, la plus grande banque de crédit russe.

Le ministère a décidé d’inscrire la Sberbank sur sa liste des « entités russes soumises à des sanctions », dans le contexte de l’invasion de l’Ukraine.

Cette décision intervient après que le gouvernement britannique a annoncé lundi qu’il gèlerait les actifs de toutes les banques russes au Royaume-Uni et a ordonné aux ports britanniques de ne pas autoriser les navires russes à accoster.

Dans un contexte connexe, les États-Unis d’Amérique, avec leurs alliés occidentaux, ont durci les sanctions financières contre la Russie.

Et le journal américain « Washington Post » rapporte que les sanctions annoncées, samedi, et les sanctions précédemment annoncées, pourraient être les plus sévères du genre sur un pays à l’ère moderne.

Et samedi, les pays occidentaux ont adopté l’isolement d’un certain nombre de banques russes du système mondial « SWIFT », ce qui pourrait constituer un coup dur pour le système financier russe.

Le journal a souligné que les responsables américains s’attendaient à ce que les sanctions conduisent à l’effondrement de la valeur de la monnaie russe, le rouble.

Les sanctions contre la Banque centrale russe limiteront la capacité du Kremlin à accéder à plus de 600 milliards de dollars de réserves financières, selon le journal.

Les sanctions concernaient les deux plus grandes banques russes : Sberbank et VTB, qui détiennent ensemble près de 750 milliards de dollars d’actifs, ce qui représente plus de la moitié des actifs totaux de la Russie.

Selon le journal, la force des sanctions à leur encontre réside dans le fait qu’ils les empêchent de négocier en dollars, qui est la monnaie préférée dans les transactions commerciales à travers le monde.