SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 7 December 2022, Wednesday |

De nouvelles sanctions japonaises contre la Corée du Nord après le lancement de l’ICBM

Suite aux appels des États-Unis à une sanction internationale plus sévère pour l’État doté d’armes nucléaires, le gouvernement japonais a approuvé vendredi de nouvelles sanctions contre la Corée du Nord pour son récent essai de tir d’un missile balistique intercontinental

Le Japon a déjà interdit le commerce et les entrées de navires dans le cadre des sanctions unilatérales contre Pyongyang, mais a déclaré vendredi qu’il « désignerait quatre groupes et neuf individus impliqués dans le développement nucléaire et de missiles », a rapporté l’AFP.

Les entités et les individus seraient « soumis à un gel des avoirs », a déclaré aux journalistes le porte-parole du gouvernement Hirokazu Matsuno.

La décision du Japon intervient après que Washington a appelé à une « résolution pour mettre à jour et renforcer le régime de sanctions » contre Pyongyang au Conseil de sécurité de l’ONU la semaine dernière à la suite du premier lancement d’ICBM du régime isolé depuis 2017.

La Corée du Nord a déclaré que le lancement était un test réussi d’un missile Hwasong-17 –un ICBM à longue portée qui, selon les analystes, pourrait être capable de transporter plusieurs ogives– qu’il a dévoilé pour la première fois lors d’un défilé militaire en 2020.

Mais le ministère sud-coréen de la Défense a déclaré à l’AFP que Séoul et Washington avaient maintenant conclu qu’il s’agissait en fait d’un Hwasong-15, un ICBM que Pyongyang avait testé en 2017.

Pourtant, les experts disent que le lancement a indiqué des progrès significatifs.

Cela a également alarmé le Japon, d’autant plus que le missile a atterri à l’intérieur de sa zone économique exclusive.

    la source :
  • Asharq Al-Awsat