SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 29 January 2023, Sunday |

De nouvels Affrontements entre la « police israélienne » et les Palestiniens à Jérusalem

 

152 Palestiniens ont été blessés aujourd’hui lors de l’affrontements avec la police israélienne à l’intérieur de la mosquée Al-Aqsa à Jérusalem. Ces affrontements augmentent le risque d’un conflit plus large entre les Israéliens et les Palestiniens, similaire à la guerre de Gaza l’année dernière.

Le Croissant-Rouge palestinien a déclaré que la plupart des Palestiniens avaient été blessés par des balles en caoutchouc, des bombes assourdissantes et des coups de matraque de la police.

Et les forces de sécurité israéliennes sont en alerte après une série d’attentats meurtriers perpétrés par des Arabes dans les rues d’Israël au cours des deux dernières semaines.

Al-Aqsa est située au sommet de la vieille ville de Jérusalem-Est, occupée par Israël pendant la guerre de 1967.

La police israélienne a déclaré dans un communiqué que des centaines de Palestiniens ont lancé des feux d’artifice et des pierres sur ses forces et vers le mur occidental voisin dans la vieille ville de Jérusalem après les prières de l’aube aujourd’hui.

Le communiqué a ajouté que la police est entrée dans les cours d’Al-Aqsa « pour disperser et repousser (la foule) et permettre au reste des fidèles de quitter les lieux en paix », ajoutant que trois de ses membres ont été blessés dans les affrontements.

Un porte-parole du Premier ministre israélien Naftali Bennett a déclaré sur Twitter que la police avait arrêté des centaines de Palestiniens : « Nous travaillons pour rétablir le calme sur le mont du Temple et dans tout Israël, et en plus, nous nous préparons à n’importe quel scénario, et les forces de sécurité sont prêtes pour n’importe quelle mission ».

Le ministère palestinien des Affaires étrangères a annoncé que le gouvernement israélien est pleinement et directement responsable de ce crime et de ses conséquences.

Nabil Abu Rudeineh, porte-parole du président palestinien Mahmoud Abbas, a déclaré que la communauté internationale devrait intervenir immédiatement « pour arrêter cette agression israélienne barbare contre la mosquée Al-Aqsa afin que les choses ne sortent pas de contrôler ».

La Jordanie, qui est le gardien des lieux saints islamiques et chrétiens de Jérusalem-Est, a condamné la prise d’assaut par la police israélienne du Mont du Temple, la décrivant comme une violation flagrante.

Tor Wencesland, l’envoyé spécial des Nations Unies pour la paix au Moyen-Orient, a exhorté toutes les parties à « aider à calmer la situation et à ne pas répandre de rhétorique d’incitation et à dénoncer ceux qui cherchent à aggraver la situation ».

Une partie de la raison de l’escalade de la tension cette année est due au fait que le mois de Ramadan coïncide avec la célébration de la Pâque chez les Juifs.

Depuis mars, les forces israéliennes ont tué 29 Palestiniens après que des assaillants palestiniens ont tué 14 Israéliens dans une série d’attaques contre des villes israéliennes.