SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 26 October 2021, Tuesday |

Décision judiciaire de lever le blocage des fonds d’Alaa et de Jamal Moubarak

Le procureur général égyptien a accepté de mettre fin à l’interdiction faite à la famille du président Hosni Moubarak de disposer de leur argent dans le cadre d’une accusation de blanchiment d’argent.

La décision comprenait la fin de l’interdiction d’Alaa Moubarak, de son épouse Heidi Mohammed Magdi Raseek, de son fils mineur Omar, gamal Moubarak, de son épouse Khadija Yahya al-Jamal et de ses deux fils mineurs Farida et Mahmoud.

Il convient de mentionner que le procureur général a publié l’ordonnance n ° 98 de 2020 dans l’affaire n ° 70 de 2014 restreignant les fonds et limitant le numéro 62 de 2012 pour limiter la sécurité de l’État suprême afin d’empêcher alaa Moubarak, Gamal Moubarak, son épouse Khadija Al-Jamal et ses deux enfants mineurs Farida et Mahmoud, de disposer temporairement de leurs fonds personnels ou immobiliers, en vendant, en renonçant, en hypothéquérant ou en arrangeant des droits personnels par toutes les banques opérant en République arabe d’Égypte.

L’interdiction ne s’incluait pas les soldes des sociétés auxquelles ils contribuaient, qu’ils soient en espèces, transportés ou liquides, d’actions, d’obligations, d’instruments, de coffres ou de dépôts appartenant à des banques et à des sociétés.

Il s’est adressé au secteur de la supervision de la Banque centrale d’Égypte, aux affaires juridiques des banques qui ont des comptes pour les fonds de la famille d’Alaa et Jamal Moubarak, pour mettre en œuvre la décision de l’avocat général du procureur général de lever la réserve sur leur argent, à moins que l’une des autres parties n’ait émis une ordonnance contraire.

    la source :
  • RT