SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 17 September 2021, Friday |

Déjouement d’un plan visant à cibler l’ambassade américaine à Bagdad

Le service irakien de lutte contre le terrorisme a déjoué un plan visant à cibler l’ambassade des États-Unis à Bagdad et des installations gouvernementales avant les jours de l’Aïd al-Adha.

L’agence a déclaré dans un communiqué aujourd’hui, lundi, que « les services de renseignement irakiens ont reçu des informations selon lesquelles des groupes hors-la-loi ont l’intention de prendre pour cible la Zone verte et l’ambassade des États-Unis par des tirs indirects, aujourd’hui ou pendant les vacances. »

Selon le communiqué, il était prévu de viser la zone de Al-Dora, le quartier de Jamea, adjacent à l’autoroute et près de la gare d’Al-Ghanim.

Il convient de noter que la fréquence des attaques contre les bases et les lieux où se trouvent les forces américaines a augmenté au cours des dernières semaines. L’ambassade de Washington à l’intérieur de la zone verte au centre de la capitale, Bagdad, et les forces de la coalition internationale dans les bases militaires dispersées dans tout l’Irak, ont été soumises à des attaques armées par des roquettes Katyusha, des drones piégés ou des engins explosifs.

De son côté, Washington accuse les factions armées irakiennes liées à l’Iran d’être derrière les attaques visant son ambassade et ses bases militaires en Irak.

Il est à noter que des factions proches de l’Iran, dont les Brigades irakiennes du « Hezbollah », ont menacé de viser les emplacements des forces américaines en Irak, si Washington ne met pas fin à sa présence militaire dans le pays.

Il convient de noter que les États-Unis ont récemment lancé des raids sur des sites à la frontière entre l’Irak et l’Iran appartenant à des factions armées irakiennes, qu’ils disent soutenues par l’Iran, sous le prétexte de l’autodéfense et de la sécurisation des forces américaines.