SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 18 September 2021, Saturday |

Démissions massives parmi les dirigeants de « Justice et Développement » suite à la défaite historique

Les membres du Secrétariat Général du Parti de la Justice et du Développement, dirigé par le Secrétaire Général du parti, Saad-Eddine El Othmani, ont présenté une démission collective, dans les premières répercussions de la défaite électorale historique du parti lors des élections qui ont eu lieu hier, mercredi au Maroc.

Les médias marocains ont également révélé que le Secrétaire général du Parti de la justice et du développement, Saad Eddine El Othmani, avait perdu son siège parlementaire.

Les dirigeants du Parti de la justice et du développement ont demandé à son secrétaire général de démissionner de la présidence du parti après la défaite retentissante aux élections législatives.

Le Parti de la justice et du développement, affilié au mouvement de l’islam politique (La Société des Frères musulmans), a subi une défaite énorme et inattendue lors des élections législatives qui ont eu lieu hier, mercredi, mettant fin à 10 ans de contrôle du parti sur le parlement et le gouvernement au Maroc.

Dans la première réaction à cette défaite, l’ancien secrétaire général du parti, Abdelilah Benkirane , a attaqué, dans une lettre écrite, l’actuel secrétaire général du parti, Saad-Eddine El Othmani , et l’a tenu pour responsable de cette défaite.

Saad-Eddine El Othmani, qui dirige le gouvernement actuel, n’a pas réussi à conserver son siège au Parlement, après avoir perdu dans la circonscription de Rabat, et il n’a fait aucun commentaire jusqu’à présent sur les résultats des élections.

À son tour, la dirigeante du parti, Amina Maelainine, a exigé la démission de Saad-Eddine El Othmani, et elle a déclaré dans une publication sur Facebook :  » La vérité est que notre parti, durant la période précédente, était un grand parti avec une petite direction, et le Secrétaire général doit admettre la défaite du parti, présenter sa démission et appeler à une véritable pause d’évaluation ».