SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 19 October 2021, Tuesday |

Des détails sur le plan du processus de retrait des forces étrangères et des mercenaires de Libye

Aujourd’hui, mardi, les médias libyens ont révélé les détails du plan de retrait des forces étrangères qui ont été préparés à Genève il y a quelques jours, par des membres du Comité militaire et des représentants des pays parrains de la conférence de Berlin.

Le plan de retrait des mercenaires prévoit de commencer d’abord par les lignes de contact.Chaque partie retirera les forces étrangères vers des points convenus dans deux villes spécifiques.

Dans la deuxième étape, des observateurs internationaux seront appelés, qui entreront en Libye sous supervision internationale et travailleront avec des observateurs locaux pour mettre en œuvre le plan établi à Genève, qui nécessite une évacuation progressive, équilibrée et simultanée.

La troisième étape comprend l’initiation par les observateurs du processus de surveillance du nombre réel de forces étrangères et de mercenaires en provenance de Libye et de leur documentation correcte, loin des estimations, afin de commencer à développer les derniers détails de l’évacuation.

Quant à la quatrième et dernière étape, les mercenaires seront expulsés de Libye par lots successifs, selon une carte temporelle précise, dont les détails n’ont pas encore été dévoilés.

Le plan militaire de Genève confirme la volonté du Comité mixte, et de ceux qui le soutiennent par derrière, d’évacuer la Libye de tout élément étranger, et à l’approche des élections, les exigences se multiplient pour la nécessité de créer une atmosphère devant le processus électoral.

Il est à noter que le Comité militaire conjoint libyen 5 + 5 a exigé en août dernier que le Conseil présidentiel et le gouvernement gèlent tout accord et protocole d’accord avec n’importe quel pays.

Annonçant qu’il s’était mis d’accord sur des mesures spécifiques et un plan urgent pour expulser tous les mercenaires et éléments étrangers, sans exception à personne, dans les plus brefs délais.

Les Nations unies et la communauté internationale cherchent à consolider la stabilité en Libye et à maîtriser la situation sécuritaire, notamment le départ des forces étrangères avant les élections présidentielles et législatives prévues le 24 décembre.