SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 2 October 2022, Sunday |

Des discussions entre le président chinois, Macron et Scholz concernant la crise ukrainienne

Le président chinois Xi Jinping a tenu mardi un sommet vidéo avec le président français Emmanuel Macron et le chancelier allemand Olaf Scholz. Les dirigeants des trois pays ont discuté de la situation en Ukraine et de la coopération de la Chine avec l’Union européenne, et le président chinois a déclaré que les préoccupations de sécurité de tous les pays devaient être prises en compte.

Selon la télévision chinoise, le président chinois a souligné la nécessité d’éviter l’escalade de la situation en Ukraine et de ne pas la laisser échapper à tout contrôle, appelant Macron et Scholz « à soutenir les négociations de paix entre la Russie et l’Ukraine et à surmonter les difficultés pour apporter la paix. »

« La situation actuelle en Ukraine est très inquiétante », a ajouté JinPing, et la Chine « est très triste de la reprise de la guerre sur le continent européen. »

Selon la télévision, JinPing a confirmé que son pays était « prêt à fournir une aide humanitaire à l’Ukraine. »

La partie chinoise estime qu’il est nécessaire de respecter la souveraineté et l’intégrité territoriale de tous les pays, et d’adhérer aux objectifs et principes fondamentaux de la Charte des Nations unies.

Lundi, le ministre chinois des affaires étrangères, Wang Yi, a déclaré que l’amitié entre Pékin et Moscou restait très forte malgré la condamnation internationale de l’attaque de la Russie contre l’Ukraine, tout en offrant l’aide de Pékin dans la médiation de la paix.

Des rapports des services de renseignement avaient indiqué que la Chine avait eu connaissance de l’opération militaire russe contre l’Ukraine et avait demandé à de hauts responsables russes d’attendre la fin des Jeux olympiques de Pékin avant le début des attaques. L’ambassade de Chine à Washington a démenti l’authenticité du rapport, soulignant que « les allégations mentionnées dans ce rapport ne sont que des hypothèses sans fondement, visant à déplacer les responsabilités et à discréditer la Chine. »