SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 28 September 2021, Tuesday |

Des dizaines de morts et de blessés dans un accident de bus dans l’ouest de l’Iran

Les médias iraniens ont annoncé la mort de 14 Iraniens et la blessure de 8 autres, lorsqu’un bus transportant des passagers est tombé sur l’autoroute reliant les 2 villes de « Kamyaran-Balenjan » dans la province du Kurdistan, dans l’ouest de l’Iran.

Le directeur du département des urgences et des accidents de l’université des sciences médicales du Kurdistan, Reza Pera, a déclaré à l’agence de presse officielle iranienne IRNA : « Un bus transportant des passagers s’était déplacé de la ville de Mariwan vers Balenjan, mais il est tombé dans une vallée sur l’autoroute reliant les 2 villes de Kamyaran-Balenjan dans la province du Kurdistan, dans l’ouest de l’Iran.

« La chute de ce bus de taille moyenne a entraîné la mort de 14 personnes et en a blessé 8 autres », a-t-il ajouté, notant que « le bus est entré en collision avec la vallée, en raison de l’incapacité du conducteur à le contrôler. »

Et le responsable iranien poursuit : « L’un des blessés graves dans cet accident, a été transporté à l’hôpital Kawthar à Sanandaj (la capitale du Kurdistan) par hélicoptère, et une ambulance a été envoyée à l’Université des sciences médicales du Kurdistan sur les lieux de l’accident, pour transporter les autres blessés. »

L’agence officielle iranienne, « IRNA », a indiqué que la police de la circulation de la province occidentale du Kurdistan avait ouvert une enquête sur l’accident pour en connaître les causes.

La route Mariwan-Kamyaran, d’une longueur de 141 km, est l’un des axes les plus accidentogènes de la région du Kurdistan.

Le 21 juillet, 8 personnes ont été tuées et 35 autres ont été blessées dans deux accidents de la route, l’un dans la ville de Qom, dans le centre de l’Iran, et l’autre dans la province de Mazandaran, dans le nord du pays.

L’Iran est l’un des pays du monde où le nombre d’accidents de la route est le plus élevé, et les autorités estiment que les accidents de la circulation dans le pays lui coûtent 3 milliards de dollars de pertes par an.

La police de la circulation iranienne cite les facteurs humains, les problèmes routiers et les défauts techniques des véhicules comme les principales causes de blessures dues aux accidents de la route dans le pays.

Au début du mois de juin, le chef de l’Organisation de gestion des crises en Iran, Ismail Najjar, a annoncé lors d’une conférence de presse que 17 000 personnes meurent chaque année à cause d’accidents de la route dans le pays, précisant que 250 000 personnes sont blessées chaque année à cause de ces accidents.

Les provinces iraniennes de « Kerman, Golestan, Gilan, Khorasan du Nord et Semnan » sont celles qui enregistrent le plus d’accidents de la circulation dans le pays.