SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 5 October 2022, Wednesday |

Des dizaines de personnes arrêtées dans le camp d’Al-Hol en raison de leur appartenance à l’État islamique

Les forces kurdes du nord-est de la Syrie ont arrêté des dizaines de personnes liées à l’État islamique (ISIS) dans le camp de réfugiés d’al-Hol, selon un responsable kurde.

Ce camp, sous la gestion des Forces démocratiques syriennes, dont les Kurdes constituent le noyau central, est situé à moins de 10 kilomètres de la frontière irakienne.

Ce camp, qui souffre de surpopulation et de mauvaises conditions, comprend environ 56 000 personnes, dont 10 000 étrangers, selon les données de l’ONU, la plupart étant des parents de membres d’ISIS, des Syriens déplacés et des réfugiés irakiens.

Cette opération, lancée jeudi par les forces kurdes, vise à « arrêter les chefs d’ISIS dans ce camp et ceux qui mènent des opérations terroristes, en plus de prendre les empreintes digitales et d’obtenir les nouvelles statistiques des résidents du camp », selon la déclaration de Siamand Ali du groupe des Unités de protection du peuple kurde, la faction la plus importante des Forces démocratiques syriennes à l’agence France Press.

Dans le camp d’al-Hol, Ali a déclaré que « 27 suspects ont été arrêtés. »

« Nos forces ont commencé à retirer les tentes vides à l’intérieur du camp, qui sont utilisées par ISIS lors de ses attaques. Nos forces ont commencé à enregistrer les noms des résidents, et à prendre leurs empreintes digitales », a-t-il ajouté.

Les forces kurdes se sont largement déployées dans le camp vendredi, selon des correspondants de l’AFP.

Dans un communiqué, les Unités de protection du peuple kurde ont décrit le camp d’al-Hol comme un environnement dans lequel les cellules terroristes se cachent et les exploitent pour mener leurs opérations.

Depuis 2014, l’État islamique a contrôlé de vastes zones en Irak et en Syrie avant d’être vaincu en 2017 et 2019, respectivement.

Depuis 2011, la Syrie est le théâtre d’un conflit sanglant qui a tué près d’un demi-million de personnes, causé des destructions massives d’infrastructures et de secteurs productifs, et entraîné le déplacement et la fuite de millions de personnes à l’intérieur et à l’extérieur du pays.

    la source :
  • AFP