SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 8 February 2023, Wednesday |

Des frappes israéliennes sur la campagne de Homs visent une cargaison d’armes en route pour le Hezbollah

De fortes explosions ont été entendues ce soir, lundi, à Homs et dans sa campagne, qui se sont avérées être causées par des frappes aériennes supposées être israéliennes sur plusieurs sites du régime syrien et des milices iraniennes, selon ce qu’a révélé l’Observatoire syrien des droits de l’homme.

Et l’observatoire a ajouté que des roquettes provenant du nord de l’espace aérien libanais ont explosé dans le sud-est de la campagne de Homs, dans la zone où se trouvent des casernes militaires et un centre de commandement pour l’une des divisions militaires importantes des forces du régime syrien, jusqu’à la zone de l’aéroport de Shayrat dans la campagne de Homs, où se trouvent les milices libanaises « Hezbollah » et les milices iraniennes.

Dans ce contexte, les missiles anti-aériens du régime syrien ont tenté d’affronter ces missiles et ont réussi à en abattre certains.

Aussi, Des bruits d’ambulances ont été entendus courant de la ville de Homs, vers la zone ciblée, mais aucune information n’a été reçue sur les victimes jusqu’à présent.

Selon la chaîne de télévision Al-Hadath, le bombardement israélien a visé une cargaison d’armes en route pour le Hezbollah.

Et selon les informations, les habitants de plusieurs zones du Akkar, notamment celles proches de la frontière syro-libanaise, ont entendu des bruits d’explosions.

Plus tôt, l’Agence de presse syrienne a rapporté avoir entendu des explosions dans les environs de Homs, affirmant que les défenses aériennes syriennes avaient affronté des cibles qu’elles ont qualifiées d' »hostiles », et la chaîne syrienne Al-Ekhbariya a indiqué que des explosions avaient également été entendues dans les environs de Tartous.

Mercredi, une frappe israélienne a visé une zone dans la campagne de Damas, qui contient des dépôts d’armes et de munitions pour les milices pro-iraniennes, selon l’Observatoire syrien des droits de l’homme.

Il convient de noter qu’Israël cible régulièrement des sites en Syrie, où neuf combattants fidèles à Damas ont été tués le 14 octobre dernier dans un bombardement israélien qui visait la zone de Palmyre dans la province centrale de Homs, une semaine après la mort de deux combattants non syriens fidèles à l’Iran, dans un bombardement israélien qui visait également l’aéroport de T-4 et ses environs, selon l’observatoire.

Au cours des dernières années, Israël a lancé des dizaines de raids en Syrie, visant des sites de l’armée du régime syrien et des cibles iraniennes et du Hezbollah.

Israël confirme rarement la mise en œuvre de ces frappes en Syrie, mais il répète qu’il continuera à faire face à ce qu’il décrit comme des tentatives de l’Iran d’établir sa présence militaire en Syrie.