SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 3 December 2022, Saturday |

Des hackers infiltrent l’Autorité iranienne de l’énergie atomique

Un groupe de pirates informatiques a annoncé qu’il avait pénétré dans le système de messagerie interne de la société iranienne de développement et de production d’énergie atomique et a menacé de publier ses informations.

Le groupe appelé « Black Reward » a donné 24 heures au régime iranien pour libérer tous les détenus politiques et les manifestants.

Il a également menacé de publier des documents qui affecteraient le « projet nucléaire sale du régime des mollahs », selon la déclaration publiée par le groupe.

Alors que les manifestations se poursuivent dans plusieurs villes iraniennes, le Conseil national de la résistance iranienne a annoncé que les manifestations en Iran avaient fait plus de 400 morts parmi les manifestants.

Il a ajouté que, selon les informations reçues par l’opposition, plus de 20 000 personnes ont été arrêtées dans le pays.

Les organisations humanitaires ont exprimé leur crainte que les militants iraniens arrêtés lors de la répression des manifestations déclenchée par la mort de Mahsa Amini ne risquent d’être torturés, voire de mourir derrière les barreaux.

Mahsa Amini est décédée à l’âge de 22 ans en septembre, trois jours après avoir été arrêtée par la police des mœurs à Téhéran.

Alors que les protestations se poursuivent en Iran dans différentes parties du pays, notamment la nuit, depuis le milieu du mois dernier, les autorités chargées de la sécurité ont juré une fois de plus d’affronter les manifestants.