SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 19 September 2021, Sunday |

Des hommes armés kidnappent des membres des forces du régime dans le sud de la Syrie

Des hommes armés ont enlevé deux membres des forces du régime syrien, à un poste de contrôle de sécurité, dans la ville d’As-Suwayda, dans le sud de la Syrie, selon l’Observatoire syrien des droits de l’homme.

L’observatoire a ajouté, sur son site Internet, vendredi, qu' »un groupe armé a attaqué un poste de contrôle des forces du régime, dans la ville d’Umm Dhabeeb, au nord-est d’As-Suwayda, avant que des affrontements à la mitrailleuse n’aient lieu entre les deux parties ».

Il a expliqué que « les hommes armés ont réussi à kidnapper deux membres de la branche de la sécurité de l’État, tandis que l’un des attaquants a été blessé ».

L’observatoire a cité des sources locales disant que « les hommes armés sont des proches du chef de gang kidnappé, qui a été arrêté après avoir été blessé il y a quelques jours, et a été transféré dans une prison de la capitale, Damas ».

Des sources de l’Observatoire syrien ont suggéré que « l’enlèvement d’éléments de la sécurité de l’État est venu pour mener un échange avec les forces du régime ».

Pendant ce temps, les habitants de la ville d’Al-Mazraa dans la campagne d’As-Suwayda ont retrouvé vendredi matin le corps d’un jeune homme qui avait été tué et pendu à un mât de canon dans la ville.

Cela s’est produit dans le contexte du déclenchement d’affrontements, jeudi soir, entre des membres de tribus armés et d’autres affiliés à la faction « Parti du major général syrien », selon l’observatoire.

Cette faction a été formée il y a environ deux mois par les habitants de la région, dans le but d’établir la sécurité dans la ville.

Selon l’Observatoire syrien, des membres du poste de contrôle d’une faction se sont affrontés avec de jeunes membres de la tribu qui ont refusé d’arrêter leur voiture au poste de contrôle par crainte d’enlèvements.

Il a expliqué que « le personnel du poste de contrôle a pourchassé les jeunes hommes et qu’un échange de coups de feu a eu lieu entre les deux parties, ce qui a conduit au meurtre d’un jeune homme des tribus ».

Après cela, les membres du poste de contrôle ont sorti le corps du jeune homme de la voiture avant de l’accrocher au mât du canon au centre de la ville, avant de tirer en l’air, « de joie du meurtre du jeune homme », selon l’observatoire.

Après la pendaison du corps, la ville d’Al-Mazraa a été témoin de tensions entre les membres des tribus et les membres de la « brigade syrienne ».

La ville d’Al-Mazraa appartient à la région d’As-Suwayda dans le gouvernorat d’As-Suwayda. Elle se caractérise par un climat tempéré et comprend des zones de terres agricoles fertiles dans lesquelles sont cultivés le blé, l’orge, les légumineuses et les arbres fruitiers, tels que comme : les olives et les amandes.

Son nom était à l’origine « la prison », et il a récemment été nommé la ferme après sa proximité avec le site de la bataille de la ferme dans laquelle les ancêtres de Jabal al-Arab ont écrit la bataille la plus forte comme le rapportent les mémoires des généraux français, et c’est un village archéologique historique.