SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 5 October 2022, Wednesday |

Des images satellites près de Mariupol provoquent un choc

Des images satellites ont montré ce qui semble être des rangées de fosses communes nouvellement creusées à la périphérie de Mariupol, reflétant les horreurs croissantes de la guerre en Ukraine, alors que la Russie a bombardé vendredi les bastions ukrainiens de l’usine sidérurgique de la ville et d’autres cibles dans une tentative de pénétrer dans l’Ukraine orientale industrielle.

« Chaque jour, ils lâchent plusieurs bombes sur Azovstal. Les combats et les bombardements ne s’arrêtent pas », a déclaré Petro Andryushenko, conseiller du maire de Mariupol, à propos de l’usine assiégée.

D’autres villes de la région du Donbass ont également été la cible de tirs russes tout au long de la nuit, et les attaques ont entravé les efforts d’évacuation des civils. La zone, qui comprend plusieurs mines de charbon, des usines métallurgiques et des équipements lourds, a subi ce qui pourrait être considéré comme des affrontements épiques. Le président russe Vladimir Poutine tente de gagner cette guerre de huit semaines, qui est largement considérée comme une grave erreur et un désastre humanitaire.

Jeudi dernier, Poutine a déclaré la victoire dans la bataille sur la ville stratégique de Mariupol, dans le sud de l’Ukraine, malgré la présence continue d’environ 2 000 Ukrainiens bloqués dans l’usine qui subit des bombardements depuis des semaines. Poutine a ordonné à ses forces de ne pas prendre d’assaut le bastion, mais de l’assiéger et de le fermer.

Dans le même temps, la société technologique « Maxar » a publié de nouvelles images satellite qui, selon elle, montrent plus de deux cents fosses communes dans une ville proche de Mariupol, suscitant des accusations selon lesquelles les Russes tenteraient de cacher le massacre de civils dans la ville.

Les estimations préliminaires des Ukrainiens indiquent que les fosses pourraient contenir 9 000 corps, mais Andryushenko a déclaré qu’elles pourraient en contenir plus. Les autorités ukrainiennes ont déclaré que plus de 20 000 civils ont été tués lors du siège de Mariupol en deux mois environ.

Vendredi, Poutine a déclaré que la Russie avait donné aux forces ukrainiennes retranchées dans l’usine la possibilité de se rendre, et a offert de leur fournir un traitement et des soins médicaux appropriés, selon la transcription d’une conversation téléphonique avec le président du Conseil européen Charles Michel et publiée par le Kremlin, et Poutine a ajouté : « Mais le régime de Kiev ne leur permet pas de profiter de cette opportunité. »

Dans le même contexte, la bataille de Mariupol est considérée comme la clé de l’attaque à l’est, et sa capture complétera un pont terrestre entre la Russie et la Crimée, dont Moscou s’est emparé en 2014, et libérera les forces de Poutine pour participer à la plus grande campagne à l’est.

Mariupol a été le site de certaines des pires images de souffrance de la guerre, et les images satellites publiées jeudi ont indiqué plus de souffrance.

Lorsque des fosses communes et des centaines de morts civiles ont été découverts à Bucha et dans d’autres villes des environs de Kiev après le retrait des forces russes il y a trois semaines, les responsables russes ont nié que leurs soldats aient tué des civils à cet endroit et ont faussement accusé l’Ukraine d’être à l’origine de ces atrocités.