SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 9 December 2022, Friday |

Des manifestations en Iran… 4 membres des gardiens de la révolution ont été tués

Quatre membres des forces Basij, la branche militaire des Gardiens de la révolution, ont été tués la nuit dernière au cours de 20 jours de manifestations populaires contre le régime dans les villes de Téhéran et Zahedan, au sud-est de l’Iran.

Jeudi, les médias officiels iraniens ont indiqué que deux autres membres du « Basij » avaient été tués après des affrontements avec des manifestants à Zahedan, la capitale de la province du Sistan-Baloutchistan.

Et l’agence de presse officielle « Joan » a cité les relations publiques des forces iraniennes de la Force Al-Qods disant que « Nasser Brahwii, un membre du Basij, a été tué dans la région de Zahedan, après avoir été blessé ».

Et elle a ajouté : « Saeed Burhanzi Rigi a également été tué lors des affrontements d’hier soir à Zahedan.

Alors que l’agence de presse Tasnim des Gardiens de la révolution a déclaré : « Bassiji Poriya Ahmadi, qui a été blessé la nuit dernière lors d’affrontements dans la capitale, Téhéran ».

« Puriya Ahmadi a été blessé lors d’une émeute dans le quartier de Pirozi à Téhéran, à la suite de multiples attaques à l’arme blanche par des émeutiers, et il est décédé en raison de la gravité de sa blessure », a-t-elle déclaré.

Pendant ce temps, la chaîne Guards’ Quds Press a rapporté qu' »un autre membre du Basij, Mahdi Mahmoud Safari, est décédé à l’aube aujourd’hui des suites de ses blessures la nuit dernière lors de manifestations dans la rue Wali Asr à Téhéran ».

Et dimanche dernier, les agences de presse d’État ont rapporté le meurtre de deux autres combattants Basij à Qom, appelé Mahdi Zahdalavi, et à Zahedan, appelé « Ali Bek ».

Les manifestations nationales anti-gouvernementales en Iran entrent dans leur vingtième jour, et ces manifestations ont été accueillies par une vague de soutien et de solidarité mondiale.