SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 2 October 2022, Sunday |

Des milliers de réfugiés ukrainiens se dirigent vers les pays européens

Le vice-ministre polonais de l’Intérieur Pawel Szefernaker a déclaré samedi que près de 100 000 Ukrainiens ont traversé la frontière polonaise depuis le début de l’attaque russe contre l’Ukraine.

« Depuis le début des opérations militaires en Ukraine, 100 000 personnes ont franchi la frontière entre l’Ukraine et la Pologne », a déclaré Szefernaker aux journalistes, qui l’ont rencontré dans le village frontalier de Medica.

Il a ajouté que quatre-vingt-dix pour cent des réfugiés avaient un endroit où aller en Pologne, par exemple chez des amis ou des membres de leur famille, mais que le reste s’est rendu dans neuf centres d’accueil installés le long de la frontière. Ces centres fournissent des repas, des soins médicaux, un lieu de repos et les informations nécessaires.

Le chef de l’unité des gardes-frontières polonais, Tomasz Braga, a déclaré lors de la même conférence de presse que, pour la seule journée de vendredi, près de 50 000 personnes sont passées de l’Ukraine à la Pologne.

La Pologne, qui comptait environ 1,5 million d’Ukrainiens sur son territoire avant l’invasion russe et qui a exprimé un soutien indéfectible à l’Ukraine, a accueilli la majorité des Ukrainiens en fuite.

Et le Haut Commissariat des Nations unies pour les réfugiés a écrit dans un tweet, samedi, que « les derniers chiffres indiquent que près de 116 000 personnes ont fui vers les pays voisins depuis le 24 février, en particulier la Pologne, la Hongrie, la Moldavie, la Slovaquie et la Roumanie. »

Jeudi, le Haut Commissaire des Nations Unies pour les réfugiés, Filippo Grandi, a exhorté les voisins de l’Ukraine à garder leurs frontières ouvertes aux personnes fuyant la guerre et s’est engagé à soutenir les efforts visant à aider les personnes contraintes de quitter le pays.

Par ailleurs, des dizaines de réfugiés ukrainiens sont arrivés en Allemagne après avoir fui l’invasion russe de leur pays.

Svetlana Z. a déclaré qu’elle savait qu’il était temps de fuir l’Ukraine après avoir remarqué que les avions ne décollaient pas ou n’atterrissaient pas de l’aéroport situé près de chez elle, dans la ville de Kharkiv, au nord-est du pays.

Svetlana Z. est arrivée en Allemagne via la Pologne avec sa famille de trois personnes, alors qu’elle attend toujours que les autorités de Berlin traitent leur enregistrement de réfugiés.

L’Allemagne, qui a accueilli en 2015 plus d’un million de migrants – dont beaucoup fuyaient les guerres en Syrie et en Irak – a promis une « aide énorme » en cas d’afflux massif de réfugiés ukrainiens dans les pays voisins.