SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 21 October 2021, Thursday |

Des mines de l’EI ciblent les forces du régime à Badia en Syrie

Un certain nombre de forces du régime syrien et de forces alliées ont été tuées et blessées dans la zone syrienne de Badia, et de violents affrontements dans la zone d’Al-Rusafa de la campagne de Raqqa entre les forces du régime et les milices pro-gouvernementales d’une part, et Daech d’autre part, ont tué cinq membres du régime , des hommes armés loyalistes et en ont blessé huit autres, selon l’Observatoire syrien des droits de l’homme.

Un commandant des opérations tué

Cela s’est fait quelques heures après que l’Observatoire a confirmé qu’un commandant sur le terrain de la brigade pro-régime Al Qods et trois autres membres qui l’accompagnaient ont été tués lorsqu’une mine terrestre laissée par Daech a explosé à Badia, dans la campagne orientale de Homs.

Au cours de la période écoulée, al-Badia est revenu sur le devant de la scène sur le terrain, en particulier après que les caractéristiques du groupe sont réapparies dans la région et que les opérations militaires y sont devenues plus actives.

À la mi-avril, les frappes aériennes russes sur des zones de militants de l’EI se sont propagées, allant de Badia al-Sukhna, à la frontière administrative entre Homs et Deir ez-Zor, et à d’autres zones du triangle Alep-Hama-Raqqa.

Sept membres du régime et des forces loyalistes ont été tués et 18 autres blessés dans 10 mines plantées par l’EI en mai dernier.

Différents opérations 

Depuis l’annonce de l’élimination de son califat il y a près de deux ans et la perte de toutes les zones de contrôle, le groupe s’est replié dans la badia entre les provinces de Homs et de Deir ez-Zor, à la frontière avec l’Irak, où ses combattants sont retranchés dans des zones montagneuses.

En avril, l’EI a également procédé à des enlèvements de civils de badia, coïncidant avec des affrontements avec les forces du régime dans la campagne orientale de Hama, au cours desquels le groupe a enlevé huit policiers et 11 civils, qui collectaient des « truffes » dans une zone voisine.

Depuis mars 2019, l’Observatoire a documenté la mort de plus de 1 400 membres des forces du régime et militants loyalistes ainsi que de plus de 930 militants de l’EI à la suite d’attaques et de combats à Badia.

    la source :
  • alarabiya