SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 16 October 2021, Saturday |

Des problèmes techniques empêchent l’ouverture de certains bureaux de vote en Irak

Des défaillances techniques ont entravé l’ouverture de 10 % des bureaux de vote dans tout l’Irak, selon l’Alliance des réseaux et des organisations nationales pour la surveillance des élections.

Le rapport initial de la coalition fait état d’un certain nombre de violations techniques dans la plupart des circonscriptions électorales du pays.

Il convient de noter que les réseaux et organisations nationales qui surveillent les élections du parlement irakien comprennent le réseau Shams, le réseau Ain, le réseau des ambassadeurs de la liberté, l’Alliance des minorités irakiennes, l’organisation Tammuz pour le développement social et We Watch.

Le correspondant d’Al-Hurra à Kirkuk a également signalé qu’un bureau de vote du district de Hawija à Kirkuk s’était arrêté en raison de dysfonctionnements techniques.

Et un certain nombre d’électeurs de la province de Kirkouk se sont plaints d’avoir été empêchés de participer au vote. Certains des plaignants ont déclaré que les appareils ne montraient pas les empreintes de pouce, tandis que d’autres se sont plaints que leurs noms ne figuraient pas sur les listes électorales.

De son côté, la Commission électorale de Kirkouk a confirmé qu’elle avait commencé à prendre des mesures rapides pour résoudre ces problèmes.

Pour sa part, le Premier ministre irakien Mustafa Al-Kazemi a déclaré, dans un tweet sur Twitter : « Notre honorable peuple […] Nous avons passé le milieu de la journée électorale et le processus électoral s’est déroulé sans heurts. Je remercie tous ceux qui ont participé aux élections, et j’appelle les électeurs qui n’ont pas encore voté à se rendre rapidement dans les bureaux de vote pour choisir leurs représentants. » Il a ajouté : « Votez pour l’Irak, et pour l’avenir de nos générations. »

L’envoyée des Nations unies en Irak, Jeanine Plasschaert, a confirmé dans une déclaration exclusive à Al-Hurra que des observateurs ont été déployés dans les centres électoraux du pays.

Mme Plasschaert a déclaré qu’elle avait informé les bureaux de vote du déroulement des élections, les décrivant comme « très organisés ». Elle a ajouté que ce jour était important pour les Irakiens.

Arrestation de 77 personnes

Dans un contexte connexe, la cellule médiatique de sécurité a annoncé l’arrestation de soixante-dix-sept personnes pour avoir commis des violations liées au déroulement du processus électoral, comme la propagande, à Bagdad, Ninive, Diyala, Kirkuk, Bassora, Anbar, Salah al-Din, Erbil, Wasit et Diwaniyah.

La cellule a ajouté dans sa déclaration que les contrevenants ont été renvoyés aux comités judiciaires formés par le Conseil judiciaire supérieur pour prendre des mesures légales à leur encontre.

Aujourd’hui, dimanche, les bureaux de vote ont ouvert pour les élections générales à sept heures, heure de Bagdad, dans le cadre des premières élections législatives anticipées dans le pays depuis 2003.

La porte-parole de la Commission électorale, Joumana Al-Ghalay, a déclaré à l’Agence de presse irakienne (INA) : « Le nombre de bureaux de vote dans les élections générales est de 8 273 centres, avec plus de 55 mille stations », soulignant que « 1877 observateurs internationaux participent à la surveillance des élections générales, tandis que le nombre de professionnels des médias internationaux est de 510 personnels des médias internationaux qui participent à la couverture des élections générales. »

Ces élections, prévues en 2022, ont été convoquées, dans le but de calmer la colère de la rue après le soulèvement populaire qui a éclaté à l’automne 2019 contre la corruption, le recul des services publics et le déclin économique.

Environ 25 millions de personnes ont le droit de voter. Cependant, la participation au processus de vote électronique et le choix parmi 3 240 candidats nécessitent la possession d’une carte biométrique.

Des élections sont organisées pour choisir 329 députés, conformément à une nouvelle loi électorale qui augmente le nombre de districts et prévoit le vote unilatéral, ce qui est censé donner une impulsion aux indépendants et aux candidats locaux.

Les résultats préliminaires devraient être publiés dans les 24 heures suivant la fermeture des bureaux de vote, tandis que l’annonce des résultats officiels prend 10 jours, selon la Commission électorale.

    la source :
  • Alhurra