SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 1 October 2022, Saturday |

Des sanctions américaines « fermes » contre un réseau iranien international qui finance la milice Houthi

Aujourd’hui, mercredi, les États-Unis ont annoncé l’imposition de sanctions à un réseau international affilié à la Force iranienne Al-Qods, qui travaille au financement de la milice rebelle Houthi au Yémen.

Le Trésor américain a déclaré dans un communiqué qu’un réseau dirigé par la Force Al-Qods du Corps des gardiens de la révolution iraniens et des financiers houthis a transféré des dizaines de millions de dollars pour soutenir les attaques du groupe houthi.

Le communiqué ajoute que « le financier houthi s’appelle Saeed Al-Jamal », notant que le réseau « a transféré des dizaines de millions de dollars au Yémen par le biais d’un réseau international complexe d’intermédiaires pour soutenir les attaques houthies ».

Le Trésor a confirmé que:« les actions d’aujourd’hui ont été prises en coordination et en coopération avec les partenaires régionaux du Golfe ».

Elle a déclaré que les Houthis poursuivaient leurs attaques à l’intérieur du Yémen, « et ont tiré à plusieurs reprises des missiles balistiques et des drones qui ont touché des infrastructures civiles dans les pays voisins, faisant des victimes civiles ».

« Les États-Unis continuent de travailler avec leurs alliés régionaux pour agir de manière décisive contre ceux qui cherchent à prolonger cette guerre pour leurs propres ambitions », a déclaré le sous-secrétaire au Trésor chargé du terrorisme et du renseignement financier, Brian E. Nelson, cité dans le communiqué.

Nelson a appelé « les dirigeants houthis à mettre fin à leurs attaques violentes et à négocier de bonne foi pour mettre fin au conflit ».

Les États-Unis avaient inclus Al-Jamal et ses membres sur la liste des sanctions le 10 juin 2021, pour leur rôle dans le financement des Houthis par la vente de pétrole, selon le communiqué.

Al-Jamal exploite un réseau d’entreprises et de navires qui font passer en contrebande du carburant, des produits pétroliers et d’autres marchandises à des clients du Moyen-Orient, d’Afrique et d’Asie.

Les opérations d’Al-Jamal sont assistées par Abdi Nasir Ali Mahmoud, qui réside en Turquie, où son entreprise fournit une couverture aux activités de Camel, selon le communiqué.

Les Houthis ont récemment intensifié leurs attaques contre l’Arabie saoudite après que les États-Unis les ont retirés de la liste des organisations terroristes dans laquelle l’administration de l’ancien président américain Donald Trump les a inclus.

La coalition dirigée par l’Arabie saoudite au Yémen accuse l’Iran de fournir des armes aux Houthis, une accusation démentie par le groupe Houthi et Téhéran.

Le conflit au Yémen est considéré comme une guerre par procuration entre l’Arabie saoudite et l’Iran.

Au cours des dernières semaines, les Houthis ont également lancé plusieurs attaques contre Abou Dhabi, dont l’une s’est soldée par un incendie de pétroliers transportant des carburants pétroliers à proximité des réservoirs de « ADNOC », la compagnie pétrolière d’Abou Dhabi, en plus d’un incendie à la zone de construction de l’aéroport d’Abu Dhabi.

Les attaques des Houthis contre Abu Dhabi surviennent après une série de pertes subies par les rebelles sur le champ de bataille au Yémen aux mains des forces entraînées par les Émirats arabes unis.

    la source :
  • Alhurra