SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 29 November 2021, Monday |

Des sites américains de médias sociaux accusés de « traquer le contenu palestinien ».

Le bureau gouvernemental des médias dans la bande de Gaza a critiqué les principaux sites de réseaux sociaux américains, les accusant de « poursuivre le contenu palestinien » à la lumière de l’escalade actuelle à Jérusalem.

Dans une déclaration publiée aujourd’hui, dimanche, le bureau a tenu ces sites, en particulier « Facebook », « Twitter » et « Instagram », responsables de « la suppression du contenu palestinien et de l’interdiction de dizaines de comptes palestiniens dans le contexte de leur activité de couverture des événements du soulèvement de Jérusalem et de la colère des habitants du quartier de Sheikh Jarrah. »

Le bureau a souligné que ces mesures représentent la preuve de la complicité des administrations de ces réseaux de communication avec les autorités israéliennes dans la « poursuite du contenu palestinien » et de leur double langage en détournant la partie du « contenu de l’occupant qui est plein d’incitation, de haine et de racisme », conjointement avec la restriction du contenu palestinien sous prétexte de violation des normes de publication.

Le bureau a déclaré que ces mesures représentent une « violation de toutes les conventions et normes internationales qui exigent le respect de la liberté d’opinion et d’expression », appelant les sociétés de communication américaines susmentionnées à revenir dans leur politique contre le contenu palestinien, à cesser de le poursuivre et à reprendre tous les comptes qui ont été fermés.

    la source :
  • RT