SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 4 December 2022, Sunday |

Des soldats de la Garde russe ont refusé de combattre en Ukraine

Le Daily Mail rapporte qu’un certain nombre de soldats russes de la Garde nationale russe ont refusé de se rendre en Ukraine pour prendre part aux hostilités, ce qui a conduit à leur licenciement.

Les 12 soldats ont refusé d’exécuter les ordres du président russe Vladimir Poutine, qui les oblige à se rendre en Ukraine, au début de l’invasion russe, après avoir fait valoir que leurs contrats militaires ne s’appliquent qu’aux régions russes.

Les membres de la Garde nationale, connue comme l’armée privée de Poutine, ont déclaré qu’il n’existait aucune base juridique pour leur transfert en Ukraine, selon l’avocat Pavel Chekhov.

Le journal The Time a cité la publication de Chekhov sur l’application Telegram, dans laquelle il indiquait que les soldats de la garde attribuaient leur refus de combattre en Ukraine à des justifications légales, soulignant qu’aucun des soldats ne possédait de passeport étranger, ou n’avait l’intention de quitter le territoire russe, alors que leurs fonctions officielles se limitaient à la : Fédération de Russie uniquement.

En outre, le Daily Mail a indiqué que les soldats, dirigés par le capitaine « Fred Chetav », sont originaires d’une région du sud de la Russie. Les autorités les ont déportés en Crimée le 6 février. Ils menaient des exercices d’entraînement annuels lorsqu’ils ont reçu l’ordre de passer en Ukraine.

Les soldats ont été licenciés après avoir refusé de combattre en Ukraine le 25 février, le lendemain du début de l’invasion. Aujourd’hui, cependant, ils font appel du jugement, selon ce que leur avocat, « Michael Biniach », a déclaré aux médias.