SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 3 December 2022, Saturday |

Des utilisateurs de twitter iraniens se moquent d’ Abdullahian

Le ministre iranien des Affaires étrangères, Hossein Amir Abdullahian, a déclaré, lors d’une conférence de presse tenue dans la capitale libanaise, Beyrouth, avec son homologue libanais, Abdullah Bou habib, que Téhéran est prêt à répondre à la demande des responsables libanais concernant la reconstruction du port de Beyrouth, et la construction de deux centrales électriques pour le Liban, en seulement 18 mois. Il a ajouté : « L’Iran est prêt à aider le Liban à surmonter les circonstances difficiles dans tous les domaines. »

Les déclarations d’Abdullahian ont suscité la colère des utilisateurs de Twitter, qui l’ont vivement attaqué après qu’il ait annoncé la volonté de l’Iran de reconstruire le port de Beyrouth et de construire deux centrales électriques pour le Liban, en seulement 18 mois, critiquant le fait que les responsables iraniens négligent les problèmes internes du pays et s’intéressent aux problèmes des autres pays.

Selon ce qui a été rapporté par « Iran International », un utilisateur de tweets portant le compte « ABC » a réagi aux propos du ministre en disant : « Ils ne pensent pas au peuple iranien comme ils pensent au Liban… Pensez un peu à la détérioration de l’état du peuple iranien. »

Quant à « Mehrdad », il a commenté : « Monsieur le ministre, vous êtes le ministre des Affaires étrangères de l’Iran, pas du Liban. Vous devriez reconstruire le Khuzestan et le Sistan et Baloutchistan, mon cher frère. » « Azar » a remis en question les paroles d’Abdullahian, et a dit : « Les responsables libanais devraient demander à Abdullahian : si vous étiez vraiment capable de faire ça, pourquoi ne l’avez-vous pas fait pour vos pauvres gens ? ».

Et « Mohsen Tanha » a écrit : « Le peuple iranien doit se rendre compte que ce régime ne fera pas aboutir ses revendications. Ce qui les préoccupe avant tout, c’est l’expansion de son influence et de son autorité à l’extérieur du pays et non la situation du peuple chez lui, c’est pourquoi ils répriment toute forme de protestation car ils n’imaginent même pas améliorer les conditions de vie. » Mary a tweeté : « Le Khuzestan, le Sistan et Baloutchistan, l’est et l’ouest de l’Iran ont besoin de reconstruction… Les gens souffrent sous le poids de l’inflation et de la pauvreté ! Vous ne le voyez pas ? N’êtes-vous pas iranien ? »

De plus, ils ont également commenté une autre déclaration du ministre iranien des Affaires étrangères, Hossein Amir Abdullahian, au sujet des fonds iraniens gelés en Corée du Sud, où il a dit avoir mentionné au ministre coréen des Affaires étrangères que « nos enfants regardent des séries coréennes et nous demandent ensuite : les bons Coréens dans ces séries sont-ils les mêmes qui ne nous rendent pas notre argent ? »

Et « Cyrus Kian », a écrit : « L’argent iranien est-il débloqué pour que le régime de la République islamique accroisse son injustice et son oppression, et impose ensuite au pays et au peuple davantage de coûts et de conséquences ! Il veut envoyer de l’argent à Bachar el-Assad et reconstruire la Syrie gratuitement. Il veut livrer de l’argent au Hezbollah libanais et aux Houthis au Yémen, et dans le monde entier. Il veut satisfaire la faim des mercenaires et des agents pour sa survie et son expansion sous les auspices de la Russie et de la Chine ! ». Il a ajouté : « Nos fils lisent dans les livres scolaires sur la compassion islamique, mais dans les rues, ils voient le battement des femmes et des vendeurs de rue et de ceux qui protestent contre les prix élevés, la flagellation et la coupe des organes, les exécutions aléatoires, et… »

Aussi, « Mohammadian » a écrit : « C’est notre ministre des Affaires étrangères ! C’est le raisonnement du ministre des Affaires étrangères pour obtenir de l’argent iranien en Corée du Sud ». Et « Sarjov » a écrit : « La Corée du Sud sait très bien que le régime au pouvoir en Iran est un soutien militaire et financier du terrorisme, et ce terrorisme soutenu par l’Iran tue des enfants innocents en Syrie, en Irak, au Liban, au Yémen et au Baloutchistan. »

Pour sa part, le ministre iranien du Pétrole, Javad Oji, a déclaré dans une interview à la presse que les populations de Grande-Bretagne, d’Europe et des États-Unis d’Amérique souffrent actuellement d’une crise d’approvisionnement en carburant, et que si les sanctions contre la République islamique sont levées, elle est prête à résoudre la crise du carburant dans les pays développés.

Les utilisateurs de twitter ont réagi aux déclarations du ministre iranien du pétrole, où « Mohammed » a écrit : « Téhéran n’a pas de carburant en hiver et vous voulez résoudre la crise du carburant en Grande-Bretagne ? ! ». Quant au « Bertrand Rasool », il a fait référence à la répression par les autorités iraniennes des manifestations de rejet de la hausse des prix d’essence en 2019, et il a déclaré à ce sujet : « Vous pouvez peut-être résoudre la crise du carburant en Iran en pointant des balles sur la tête des gens, mais pouvez-vous faire cela là-bas (en Grande-Bretagne) ?. Comme vous êtes ignorants ! »

Quant à « Ali », il a souligné l’ignorance du ministre iranien sur la nature de la crise en Grande-Bretagne, et a déclaré : « Cet idiot ne sait pas que le problème du carburant en Grande-Bretagne n’est pas dû à une pénurie de carburant, mais plutôt au manque de chauffeurs de camions. »