SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 3 December 2022, Saturday |

Détails sur la retraite des forces ukrainiennes à Severodonetsk

Après un siège de plusieurs semaines et une pression russe incessante, les forces ukrainiennes se sont retirées de la ville de Severodonetsk, dont la majeure partie est contrôlée par les forces russes dans l’est de l’Ukraine.

Le gouverneur de la région de Lougansk, Sergueï Gaidai, a annoncé vendredi que « les forces ukrainiennes devront se retirer de la ville stratégique ».

Il a également ajouté dans des déclarations diffusées par la télévision ukrainienne : « Rester dans des positions qui sont réduites à l’état de décombres depuis plusieurs mois juste pour y rester n’est pas logique…. Les soldats ont reçu l’ordre de se retirer. »

Il a souligné que la ville « s’est presque transformée en décombres » à la suite des bombardements continus, ajoutant que toutes les infrastructures de base ont été détruites. Il a également déclaré que « 90% de la ville est endommagée, tandis que 80% des maisons devront être démolies. »

En outre, il a expliqué que les combattants de son pays avaient auparavant repoussé une attaque russe sur la périphérie sud de Lysychansk, la dernière ville sous contrôle ukrainien total à Lougansk dans la région du Donbass.

Il a souligné que la Russie avait pris ces derniers jours le contrôle du village de Mykolaivka, situé près d’une grande autoroute menant à Lysychansk, qui a été le théâtre de violents combats.

Ces déclarations interviennent après que le représentant des séparatistes, Andreï Maroutchko, a confirmé plus tôt que les forces ukrainiennes à Lysichansk et Severodonetsk n’étaient « plus utiles. » « Au rythme auquel les soldats avancent, toutes les terres de la République populaire de Lougansk seront libérées très bientôt », a-t-il ajouté, dans des déclarations à l’AFP hier.

A noter que la Russie avait renforcé son blocus de l’enclave de la résistance ukrainienne dans le Donbass autour des villes industrielles stratégiques de Lysychansk et Severodonetsk situées à Lougansk.

D’autant que ces deux villes constituent un point de passage essentiel pour les Russes dans leur plan de contrôle du Donbass, qui est une zone russophone partiellement contrôlée par les séparatistes pro-Moscou.

Le contrôle de Severodonetsk est très important pour la Russie afin d’établir son contrôle sur la dernière zone de territoire dominée par les Ukrainiens à Lougansk, alors que seule Lysychansk restera sous le contrôle des Ukrainiens.

Depuis fin mars, les forces russes ont lancé la deuxième phase de leur opération militaire sur le territoire ukrainien, cherchant à contrôler l’ensemble de la zone du Donbass, après que des séparatistes fidèles à Moscou ont pris le contrôle de certaines de ses parties en 2014, dans le but d’ouvrir un corridor terrestre reliant l’est à la Crimée, qu’elle a annexée à son territoire de la même manière.