SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 1 December 2022, Thursday |

Deux martyrs et 10 blessés lors de l’assaut du camp de réfugiés de Jénine par les forces d’occupation israéliennes

Samedi, le ministère de la Santé a signalé la mort de deux jeunes hommes et la blessure de dix autres, par des balles de l’occupation israélienne, dans le camp de réfugiés de Jénine.

Cela s’est produit après que les forces d’occupation israéliennes aient pris d’assaut le camp, samedi matin, et encerclé une maison, tandis que des affrontements armés avaient lieu avec des combattants de la résistance palestinienne.

Selon des sources médicales de l’hôpital Ibn Sina, Anwar Abu Al-Sebaa et sa fille Iman ont été blessés lors d’un écrasement par une jeep militaire de l’occupant, alors qu’ils se trouvaient devant leur maison dans le camp.

Et l’agence de presse palestinienne (WAFA), citant des sources de sécurité, a rapporté que des dizaines de véhicules militaires ont pris d’assaut le camp ce matin, après que des unités spéciales de l’armée d’occupation « sous couverture » se soient infiltrées dans le camp, et aient encerclé la maison du prisonnier libéré Saleh Abou Zeina, ce qui a conduit au déclenchement de violentes confrontations dans les environs du camp, ce qui a conduit au déclenchement de violentes confrontations dans les environs du rond-point du cinéma de Jénine, entraînant des dizaines de cas de suffocation.

Et les forces d’occupation israéliennes ont encerclé la maison de la famille d’ Abou Zeina, pour arrêter leur fils Muhammad, et quand ils ne l’ont pas trouvé, ils ont arrêté son frère Saleh.

Ces forces ont empêché les équipes de presse et les ambulances d’atteindre le camp, pour couvrir ce qui se passait, au milieu des vols intenses de quatre avions « Apache », des tirs nourris de balles réelles, de bombes à gaz et de fumigènes, et des tireurs d’élite sur les toits des bâtiments commerciaux du centre ville.

Les forces d’occupation ont également tiré à balles réelles directement sur un certain nombre de journalistes alors qu’ils couvraient les violentes confrontations qui continuent d’éclater à Jénine.