SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 3 December 2022, Saturday |

Divulgation des installations gouvernementales égyptiennes auxquelles personne ne pourra accéder à moins de remplir certaines conditions

Le Cabinet égyptien a décidé de commencer à activer la décision du Comité suprême de gestion de la crise du virus Corona de ne permettre à aucun employé n’ayant pas reçu le vaccin anti-virus d’entrer sur son lieu de travail après le 15 novembre.

Selon le Conseil des ministres, si l’employé refuse de recevoir le vaccin, il devra faire une analyse PCR deux fois par semaine et être négatif avant d’entrer, à moins qu’il ne possède un certificat de réception du vaccin Corona.

Et le ministre égyptien de la Justice, Omar Marawan, a annoncé que les non-vaccinateurs étaient empêchés d’entrer dans les tribunaux à la mi-novembre, sauf avec un certificat de vaccination du vaccin Corona. En conséquence, l’Association du Barreau a été informée de la décision du ministre de la Justice, et les avocats ont été invités à coopérer à la mise en œuvre de la décision du Cabinet qui comprend une interdiction d’entrée pour ceux qui n’ont pas le vaccin Corona. pour les intérêts du gouvernement.

Aussi, le ministre égyptien des dotations religieuses (Awkaf), Mohammad Mukhtar Gomaa, a également décidé de ne pas autoriser les travailleurs à entrer sur leur lieu de travail avant d’avoir reçu le vaccin.

Le ministère de l’Éducation a publié un cahier périodique à l’intention de toutes les directions de l’éducation autorisant les travailleurs à entrer sur leur lieu de travail pour ceux qui ont été vaccinés et à en rendre compte.

De plus, le ministère des transports a publié une décision qui a été diffusée à tous les organismes et secteurs pour commencer à appliquer une interdiction aux employés d’entrer sur leur lieu de travail, à partir de la mi-novembre, ou de réaliser un test PCR tous les 3 jours.

Le gouverneur du Caire, Khaled Abdel Aal, a déclaré qu’aucun employé qui n’a pas été vacciné contre le virus Corona ne sera autorisé à entrer dans la Cour générale ou dans toute entité affiliée au gouvernorat après le 15 novembre prochain.

Dans le même ordre d’idées, le conseiller du président égyptien pour la santé, Mohammad Awad Taj El-Din, a révélé que le comité de gestion de la crise étudie la possibilité de faire du vaccin Corona une condition pour entrer dans les clubs de sport, les centres commerciaux, les lieux publics et de divertissement, les cinémas et tous les restaurants.