SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 3 July 2022, Sunday |

Dossier d’exportation de blé d’Ukraine…

La France et la Turquie ont élaboré des plans concurrents pour exporter du blé et des denrées alimentaires d’Ukraine, à un moment où l’on s’inquiète de plus en plus de l’impact négatif potentiel sur de nombreux pays africains dont leur pain dépend de Kiev.

Le Premier ministre italien Mario Draghi avait souligné qu’il était important de préparer un calendrier pour l’exportation de blé ukrainien avec le sommet du G7 le week-end prochain.

« Une série d’échéances approche à grands pas et la tragédie de la famine mondiale se profile à l’horizon des régions les plus pauvres du monde, en particulier en Afrique », a-t-il déclaré jeudi après des entretiens avec le président ukrainien Volodymyr Zelensky.

L’Italie soutient l’idée d’une résolution de l’ONU, rejetée par la Russie, qui permettrait à un convoi de l’ONU de surveiller les navires céréaliers quittant le port ukrainien d’Odessa sur la mer Noire et d’autres ports vers le Bosphore.

Mais le président français Emmanuel Macron est sceptique quant à l’acceptation de la résolution de l’ONU, proposant à la place une augmentation significative des exportations de céréales depuis les ports roumains, selon le journal Guardian.

Pour sa part, la Turquie promeut désormais l’option d’itinéraires sûrs à partir de trois ports ukrainiens, bien que les mines n’ont pas été supprimés.