SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 29 November 2021, Monday |

Égypte: la sécurité du Yémen fait partie intégrante de la sécurité et de la stabilité de la région

Le ministre égyptien des Affaires étrangères, Sameh Shukri, a réitéré le refus de son pays d’utiliser le territoire yéménite pour menacer la sécurité saoudienne et la navigation internationale en mer Rouge.

Shukri a été reçu lundi par l’envoyé spécial de l’ONU au Yémen, Hans Grundberg, au ministère des Affaires étrangères au Caire.

« Nous rejetons l’utilisation du territoire yéménite comme plate-forme pour menacer la sécurité de l’Arabie saoudite ou la sécurité et la liberté de navigation en mer Rouge », a déclaré le ministre égyptien des Affaires étrangères.

Le ministre égyptien a souligné la nécessité de soutenir la voie d’une solution politique au Yémen et les aspirations du peuple vers un avenir meilleur.

« La sécurité et la stabilité du Yémen font partie intégrante de la sécurité et de la stabilité de la région », a réitéré Shukri.

L’ambassadeur Ahmed Hafez, porte-parole du ministère égyptien des Affaires étrangères, a déclaré que le ministre Shukri avait commencé la réunion en félicitant l’envoyé de l’ONU pour son entrée en fonction et en exprimant l’aspiration que ses efforts contribueraient à faire avancer le cours d’une solution politique au Yémen comme le meilleur moyen de parvenir à un règlement global et durable de la crise yéménite prolongée, sur la base de références internationales convenues.

Le ministre a réitéré le soutien de l’Égypte à la mission de l’envoyé des Nations Unies et à tous les efforts régionaux et internationaux visant à parvenir au règlement souhaité.

Hafez a ajouté qu’au cours de la réunion, le ministre des Affaires étrangères a discuté des détails de la position de l’Égypte sur la crise yéménite, qui est basée sur le soutien à l’unité, à la souveraineté et à l’indépendance du Yémen, et de la nécessité de soutenir le cours d’une solution politique.

Pour sa part, l’envoyé de l’ONU a informé le ministre des Affaires étrangères de ses contacts et de ses efforts au cours de la période écoulée pour explorer les perspectives de reprise d’un dialogue global entre les parties yéménites.

Il a également évoqué les derniers développements de la situation politique et sur le terrain sur la scène yéménite. Le responsable de l’ONU a exprimé sa gratitude pour le soutien de l’Égypte au Yémen et s’est réjoui à la perspective de travailler avec Le Caire au cours de la prochaine phase au profit du Yémen et de son peuple frère.