SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 6 February 2023, Monday |

Egypte: les négociations avec l’Ethiopie sur le barrage de la Renaissance sont « dans l’impasse »

Le ministre égyptien des Affaires étrangères Sameh Shoukry, a déclaré, dans un discours avant la réunion de la session extraordinaire du Conseil de la Ligue arabe au niveau ministériel pour discuter de la question du barrage de la Renaissance, tenue dans la capitale qatarie, Doha, que « l’Egypte et le Soudan se sont engagés depuis dix années de négociations ardues avec la partie éthiopienne, et nous avançons toujours sans faire de progrès tangibles Malgré la bonne tension de l’Égypte.

Selon le ministre, son pays souhaite parvenir à un « accord juridique, contraignant et juste qui garantit à l’Éthiopie son droit au développement sans violer les droits des deux pays en aval, et d’une manière qui ne leur cause aucun préjudice grave ».

Shoukry a déclaré qu’au cours des cycles de négociations, l’Égypte a fait preuve « d’une flexibilité extrême, reflétant l’engagement et le souci d’équilibrer toutes les considérations, et d’une manière qui permet à toutes les parties de sortir de ces négociations et d’avoir réalisé une partie de ce qu’elles veulent, sans nuire à l’autre. partie. »

Le ministre égyptien a accusé la partie éthiopienne de  » vouloir imposer de force sa vision aux autres », et « ignorer les chartes et accords qui régissent les fleuves internationaux », et « s’efforcer d’imposer une nouvelle réalité dans laquelle les pays en amont contrôlent les pays en aval. » Ce que l’Egypte ne peut accepter, car le Nil est une propriété conjointe, pour les pays de la source comme pour les pays de l’aval, et il n’est permis à personne de changer ces règles stables. »