SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 3 February 2023, Friday |

Égypte: L’Éthiopie continue d’être intransigeante et répudie les accords liés à la crise du barrage de la Renaissance

Le ministre égyptien des Affaires étrangères Sameh Shoukry a souligné que l’Éthiopie continue d’être intransigeante et répudie les accords liés à la crise du barrage de la Renaissance.Cela s’est produit lors d’une conférence de presse conjointe avec Jean Asselborn, ministre des Affaires étrangères du Luxembourg.

Shoukry a declaré le désir de son pays de parvenir à une solution à la question du barrage de la Renaissance, que l’Éthiopie est en train de construire sur le Nil, par le biais de négociations.

Shoukry a noté qu’au cours des 10 dernières années, le Caire avait essayé de parvenir à un accord qui tienne compte des droits de propriété commune sur le Nil, soulignant le droit du peuple éthiopien au développement, mais sans nuire aux pays en aval (Égypte et Soudan).

Il a souligné que l’objectif du Caire en faisant des concessions est de faire preuve de flexibilité pour offrir une opportunité aux frères éthiopiens d’améliorer leur niveau de vie.

Il a ajouté : « Nous n’avons pas perçu de volonté politique de la part d’Addis-Abeba, jusqu’à présent, de signer l’accord qui a été rédigé à Washington ».

L’histoire de la crise remonte à 2011, lorsque l’Éthiopie a commencé à construire le barrage de la Renaissance, sur le cours du Nil.

Aucune solution n’a été trouvée qui satisfasse toutes les parties, bien que l’Égypte et le Soudan confirment qu’ils sont affectés par ce qu’ils considèrent comme des actions unilatérales d’Addis-Abeba.