SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 28 November 2022, Monday |

Egypte : Nous n’avons pas obtenu l’approbation des États-Unis pour commencer à pomper du gaz vers le Liban

Le ministre égyptien du Pétrole, Tarek El-Molla, a déclaré que son pays n’a pas encore obtenu l’approbation finale de l’administration américaine pour commencer à pomper le gaz égyptien vers le Liban via l’Arab Line.

El-Molla a confirmé l’existence d’une « bonne correspondance » avec Washington dans ce contexte, notant que « l’Egypte et le Liban étudient une série de solutions liées à la réforme du secteur de l’électricité. »

Et il a annoncé que « le Caire sera présent dans la première étape d’une percée dans le domaine de l’électricité dans le cadre de la coopération entre les deux pays, puisque le gaz égyptien commencera à être pompé pour faire fonctionner les stations », révélant que « les fêtes de Noël et du Nouvel An peuvent être retardées pour une courte période, l’achèvement des procédures pour l’exportation du gaz égyptien au Liban, ce qui signifie que le début du pompage du gaz sera au début de 2022 prochain. »

Aussi, le ministre égyptien du Pétrole a confirmé : « L’accord sur le gaz entre le Liban et l’Égypte ne sera pas inférieur à 10 ans », et a déclaré : « Nous discutons aujourd’hui avec les parties internationales concernées par ce dossier afin de ne pas tomber dans des surprises à l’avenir, et alors que nous essayons de faire en sorte que la loi de César ne soit pas violée. »

Il a souligné que « le Liban a besoin d’une certaine stabilité pour achever la voie de l’exploration et de l’investissement dans la recherche et l’exploration du pétrole et du gaz, et je suis optimiste à cet égard pour le Liban, et le peuple libanais a besoin d’un espace d’espoir. »