SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 28 January 2023, Saturday |

Élections présidentielles : les Français se rendent aux urnes dans un contexte de concurrence intense entre Macron et Le Pen

Environ 48,7 millions d’électeurs français se rendent aux urnes ce matin, à l’occasion du premier tour de scrutin visant à choisir un nouveau président pour leur pays, parmi 12 candidats représentant un large spectre politique, à un moment où l’attention est dirigée vers une compétition intense à l’issue non résolue entre la candidate d’extrême droite Marine Le Pen et le président sortant Emmanuel Macron.

Depuis vendredi minuit, date officielle de la fin de la campagne pour le premier tour, le pays est entré dans une phase de silence électoral et les 12 candidats n’ont plus le droit de s’exprimer ou d’organiser des rassemblements.

Le scrutin commence à 8 heures (06:00 GMT) et se termine à 18:00 GMT, date à laquelle seront publiés les premiers sondages d’opinion des électeurs à la sortie des bureaux de vote. Ces sondages sont généralement très fiables en France.

La popularité de Macron en baisse ?

Il y a quelques semaines, les sondages d’opinion laissaient présager une victoire facile pour Macron, pro-UE, dont la position a été renforcée par sa diplomatie active sur l’Ukraine, une reprise économique robuste et une opposition affaiblie et fragmentée.

Mais sa popularité a décliné pour un certain nombre de raisons, notamment son entrée tardive dans la campagne électorale alors qu’il n’a tenu qu’un seul grand meeting électoral, que même ses partisans ont trouvé décevant, sa focalisation sur un projet impopulaire de relèvement de l’âge de la retraite, et la forte hausse de l’inflation.

Les positions de Le Pen n’ont pas changé

En revanche, Le Pen, qui appartient à l’extrême droite, sceptique à l’égard de l’Union européenne et anti-immigration, a fait le tour de France avec le sourire et la confiance sur le visage, au milieu des chants de ses partisans, « Nous allons gagner, nous allons gagner. » Sa position a été renforcée par une focalisation de plusieurs mois sur le coût de la vie et une chute spectaculaire du soutien à son rival d’extrême droite Eric Zemmour.

Cependant, les sondages suggèrent toujours que Macron arrivera en tête du premier tour et gagnera le second tour contre Le Pen le 24 avril, mais plusieurs sondages disent maintenant que c’est dans une marge d’erreur.

« Nous sommes prêts et les Français sont avec nous », a déclaré Le Pen lors d’un rassemblement jeudi, sous les applaudissements de ses partisans, et a appelé à voter pour elle afin de délivrer « la juste punition que méritent ceux qui nous ont mal jugés. »

Macron, 44 ans, au pouvoir depuis 2017, a passé les derniers jours de la campagne électorale à essayer de faire comprendre que le programme de Le Pen n’avait pas changé malgré les efforts pour adoucir son image et celle de son parti, le Rassemblement national.

« Ses positions fondamentales n’ont pas changé : elle poursuit un programme raciste visant à diviser la société et c’est très cruel », a-t-il déclaré au journal Le Parisien.

Le Pen rejette les allégations de racisme et affirme que ses politiques bénéficieront à tous les Français, quelle que soit leur origine.

Convaincre les électeurs de gauche

En supposant que Macron et Le Pen se retrouvent au second tour, le président français a un problème : de nombreux électeurs de gauche ont déclaré aux sondeurs qu’ils ne voteront pas pour Macron au second tour uniquement pour écarter Le Pen du pouvoir, contrairement à 2017.

Macron devra les convaincre de changer leur position et de voter pour lui au second tour.

L’élection d’aujourd’hui montrera qui obtient les voix du nombre inhabituellement élevé d’électeurs qui ne sont pas décidés, et si Le Pen, 53 ans, peut battre les attentes des sondages et prendre la tête au premier tour.

« Marine Le Pen n’a jamais été aussi proche de remporter une élection présidentielle auparavant », a déclaré Jean-Daniel Levy, de l’institut de sondage Harris Interactive, à propos de la troisième tentative de Le Pen d’atteindre l’Élysée.

Le candidat de gauche Jean-Luc Mélenchon

Les partisans du candidat de la gauche dure Jean-Luc Mélenchon, qui est en troisième position selon les sondages, espèrent un autre type de surprise, et ont appelé les électeurs de gauche de tous bords à se tourner vers leur candidat pour avoir une chance de se qualifier pour le second tour.

Macron et Le Pen s’accordent à dire que le résultat est ouvert à toutes les possibilités.

« Tout est possible », a déclaré Le Pen à ses partisans jeudi, tandis que Macron a averti ses partisans de ne pas minimiser les perspectives d’une victoire de Le Pen.

    la source :
  • Reuters