SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 4 December 2022, Sunday |

En grève de la faim depuis 135 jours… le prisonnier Abu Hawash est dans un état de santé grave

L’Autorité des affaires des prisonniers et ex-prisonniers a mis en garde contre l’état de santé grave du prisonnier Hisham Abu Hawash, qui poursuit sa grève de la faim ouverte pour le 135e jour consécutif, malgré la décision des autorités d’occupation israéliennes de geler son ordre de détention administrative.

Le porte-parole de l’autorité, Thaer Shreiteh, a déclaré dans un communiqué de presse que le prisonnier, Abu Hawash, qui souffre d’un état de santé grave en raison de sa grève de la faim, et que sa santé se détériore de manière significative, et il est devenu dans un cercle de grand danger, à la lumière des avertissements clairs des médecins qu’il peut entrer dans un stade critique.

La commission a tenu l’occupation pleinement responsable de sa vie et a appelé le Comité international de la Croix-Rouge et toutes les institutions humanitaires et de défense des droits de l’homme à assumer leurs responsabilités en lui sauvant la vie et en ne le laissant pas mourir de cette façon cruelle.

Il convient de noter que le fait de geler l’ordre de détention administrative ne signifie pas l’annulation de la détention administrative, mais cela signifie que l’administration des prisons de l’occupation et les services de renseignement (Shin Bet) sont déchargés de toute responsabilité quant au sort et à la vie du détenu, et qu’il est transféré dans un établissement hospitalier en tant que « détenu » non officiel. Il restera sous la garde de la « sécurité » de l’hôpital au lieu de celle des gardiens.

Il convient de noter que Hisham Abu Hawash est détenu depuis le 27 octobre 2020 et a été transféré en détention administrative pour une période de six mois. Il est marié et père de cinq enfants : (Hadi, Muhammad, Izz al-Din, Waqas et Saba). Abu Hawash a été arrêté plusieurs fois auparavant, puisque son arrestation a commencé en 2003 entre les condamnations et la détention administrative, et le total de ses années de détention s’élève à (8) ans, dont (52) mois en détention administrative.

Environ 500 détenus administratifs vont initier un boycott des tribunaux d’occupation le 1er janvier 2022, en rejet de la politique de détention administrative.

Des militants ont fait circuler des photos douloureuses du prisonnier Hisham Abu Hawash, qui poursuit la bataille de la grève de la faim ouverte, pour protester contre son maintien en détention administrative.

Les photos diffusées ont montré l’étendue des douleurs sévères que le prisonnier a subies pendant la bataille de la grève de la faim dans les prisons d’occupation, les os de sa cage thoracique étant devenus très visibles, et il a également été constaté que le prisonnier avait perdu beaucoup de poids et n’était plus capable de bouger et de parler, comme l’ont confirmé des avocats.