SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 26 June 2022, Sunday |

En raison des protestations contre le plan de recrutement… L’Inde coupe l’internet dans certaines régions

Des responsables de la police indienne ont annoncé que les autorités avaient suspendu les services Internet dans plusieurs régions de l’État du Bihar, dans l’est du pays, afin de mettre un terme aux violents rassemblements et aux protestations concernant un programme de conscription militaire.

Un manifestant a été tué et plus d’une douzaine de personnes ont été blessées lors d’une série de protestations dans certaines parties du pays contre la nouvelle politique du Premier ministre Narendra Modi visant à recruter des jeunes hommes pour de courtes périodes.

Dans ce contexte, le gouvernement a déclaré que le système Agnipat, qui signifie le chemin du feu, vise à faire entrer davantage de personnel dans l’armée sur des contrats de quatre ans afin de réduire la durée moyenne des 1, 38 million de soldats des forces armées et de réduire les coûts croissants des pensions.

Les manifestants, pour la plupart des jeunes hommes, affirment que ce plan limitera l’accès aux emplois permanents dans les forces de défense, qui garantissent des salaires fixes, des pensions et d’autres avantages.

Beaucoup sont descendus dans les rues de Bihar, Telangana, Uttar Pradesh et Bengale occidental pour protester contre ce plan.

Sanjay Singh, un haut responsable de la police de Bihar, a annoncé le blocage des plateformes de médias sociaux telles que Facebook, Twitter et WhatsApp dans 15 des 38 districts de l’État, où des manifestants ont brûlé des trains de banlieue et des bus la semaine dernière pour exprimer leur colère.

Dans l’Uttar Pradesh, la police a arrêté au moins 250 personnes dans le cadre de détentions dites préventives. Certains manifestants ont accusé la police de faire un usage excessif de la force.

    la source :
  • Reuters