SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 28 November 2022, Monday |

En réponse aux sanctions… Poutine signe un décret limitant la délivrance de visas aux « pays hostiles »

Le président russe Vladimir Poutine a signé lundi un décret imposant des restrictions de visa pour les citoyens de pays jugés « inamicaux » par Moscou.

Cette mesure est intervenue en réponse aux sanctions imposées par les États-Unis, l’Union européenne et un certain nombre d’autres pays à Moscou en réponse à l’attaque militaire russe contre l’Ukraine.

Le décret, qui entre en vigueur lundi, suspend le système simplifié de délivrance de visas de la Russie avec certains pays de l’Union européenne, ainsi qu’avec la Norvège, la Suisse, le Danemark et l’Islande.

La rencontre des deux présidents

D’autre part, la présidence russe a affirmé sa confiance que l’opération militaire en Ukraine atteindra pleinement ses objectifs, exprimant son espoir que des accords seront conclus par le biais de négociations.

Le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov, a déclaré – dans une émission de la chaîne publique russe – que Poutine pourrait rencontrer Zelensky après avoir conclu un accord clair, spécifique et écrit entre les deux parties.

Le cessez-le-feu

De son côté, Zelensky a appelé Moscou à retirer complètement ses forces, et à revenir sur les positions qu’elle occupait avant le 24 février, date du début de la guerre russe contre l’Ukraine.

Dans une interview avec CBS, Zelensky a souligné la nécessité d’un cessez-le-feu avant de s’entretenir directement avec son homologue russe, notant qu’il pourrait discuter avec lui de la question des garanties de sécurité, de la neutralité et de la souveraineté de l’Ukraine.

Zelensky a souligné la nécessité d’un dialogue entre Kiev et Moscou, considérant que le dialogue est le seul moyen d’éviter des millions de morts, comme il l’a dit.